Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le FUS s’offre un sacre amplement mérité, l'IRT sur le podium


Le MCO à la trappe tout comme le MAS malgré son chant de cygne



Le FUS, d’une victoire logique (4-2) face à un MCO tenace et accrocheur, s’est emparé pour une première fois dans ses soixante-dix ans d’existence du titre de champion du Maroc et de son coup de maître a envoyé sa victime du jour, les malheureux Oujdis végéter en seconde division la saison prochaine. Ce sont, un doublé de Mohamed Fouzzir et des buts de Marouane Saadane et Abdesslam Benjelloune qui ont envoyé le vieux club de la capitale au firmament contre un doublé du Malien Sekou Bagayoko tout vidé de sa substance. Rabat tout de suite après, de cette première dans l’histoire du FUS, explosait en fête. C’est la plus belle des performances du FUS qui s’était, pour ainsi dire, plutôt spécialisé en Coupe sans jamais parvenir à gravir cet échelon qui l’aurait placé parmi les ténors du football national. Voilà c’est fait et au nez du grand WAC dont la victoire (2-0) dépourvue de mérite sur la jeunesse du MAT qu’on a voulu on ne sait trop pourquoi tester à Marrakech, en est devenue une banale anecdote d’un esprit sportif bafoué et à la barbe du RCA lui-même grand perdant en cette ultime journée puisqu’il y a laissé une place au podium au profit de son bourreau du jour l’irrésistible IRT qui, en son Ibn Batouta de Grand Stade et devant un merveilleux public, l’a tout simplement et en toute logique étrillé (3-0). Que dire aussi de ce chant de cygne fassi (5-2) en guise de vain récital d’adieu face au HUSA en son Adrar de Grand Stade à Agadir. Il s’en est fallu d’une défaite par deux buts d’écart du KACM et donc de très peu pour que le MAS ne renverse une tendance et que d’aucuns ne crient au scandale. Mais les Marrakchis, crânement, ont tenu ferme leur nul vierge et au regard de la tournure des évènements notamment à El Jadida où l’OCK s’est imposé (3-1) sur un DHJ aux godasses sans crampons, on peut dire que ce n’est que justice que ce soient les plus intègres qui aient profité de la dernière journée cette saison. On peut dire qu’in fine ce sont ceux qui avaient leur destin dans leurs godasses qui ont su au mieux tirer les ficelles. 
Donc, pour reprendre, le FUS est champion et prendra part pour une première fois dans la grande et merveilleuse aventure continentale qu’est la Ligue des champions. C’est mérité et c’est la récompense d’un travail de longue haleine. C’est tout simplement un projet de longue date initié du temps de Houcine Ammouta puis repris par Jamal Sellami et qui enfin a pris forme avec Walid Regragui, tandis que le WAC, d’une dernière ligne droite laborieuse, s’octroie quand même une rebelote dans l’édition et que l’IRT, pour une fois dans son histoire est préposé au safari africain et  sera notre représentant en Coupe de la CAF. L’ASFAR, auteur d’une ‘’mi-phase’’ retour de ‘’l’après Romao’’ magistrale et malgré sa déconvenue (2-1) à Berkane face aux ‘’Calamentis’’ de la RSB, s’empare de la quatrième place et pourrait s’offrir une compétition africaine ou arabe devant des Verts qui seront passés bien à côté de leurs ambitions pour ne pas dire de la plaque à l’image de leur dernière sortie en championnat face aux hommes de Abdelhak Bencheikha.
Ce dernier, depuis qu’il œuvre ici-bled, a certainement apporté une valeur ajoutée à ce bon vieux championnat à l’image d’un Walid Regragui qui a su, élégamment et avec intelligence, tirer son épingle du jeu dans un milieu fermé et sordide et où, très peu y voient son succès du meilleur œil.
On n’occulterait nullement la sueur et la persévérance de ceux qui ont voulu rebondir et qui en s’accrochant à leurs valeurs et en s’engageant pour relever des défis délicats, n’avaient eu d’autre pensée que de sauver les meubles en évitant à leur nouveau camp la souffrance d’une relégation et nos pensées à ce chapitre vont à ces pompiers de service, Hicham Dmii, Hassan Benabicha, Fouad Sahabi et à un degré moindre Abderrahim Taleb et Youssef Lemrini  qui ont eu ce mérite.


 


Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 6 Juin 2016

Lu 739 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs