Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le FUS en vadrouille face au KAC pour un sixième succès d’affilée


Un clasico de tous les dangers pour le WAC à Fès face au MAS



Après les explications des extrêmes et à distance entre les deux outsiders, l’ASFAR et l’IRT qui entraient tôt en service vendredi face respectivement à deux cancres, l’OCK à Rabat et le KACM à Marrakech, place en cette treizième journée de ce bon vieux championnat aux second et troisième rounds, samedi et dimanche.
C’est ainsi que le nouveau leader tout juste arrivé, le FUS, ouvrira le bal samedi quand il traversera le pont entre Rabat et Salé pour retrouver la rive nord du Bouregreg et y défier le KAC à Salé au terrain Boubker Amar où les Gharbaouis ont élu domicile en attendant que verdoie leur synthétique stade Municipal de Kénitra.
Ce derby, le second de suite pour le KAC, n’en sera pas, malgré la proximité, une sinécure pour le FUS. Les Kénitréens n’ont pas vu les trois points de la victoire depuis la neuvième journée et n’ont engrangé que l’unité sur neuf possibles. Ils seront donc avides de revanche sur le sort et joueront les R’batis tous crampons aiguisés. Quant aux Fussistes qui sont sur un nuage, ils seront à leur seconde sortie successive et n’auront d’autres ambitions, que la recherche opiniâtre de réussite, histoire de ne pas interrompre, en si bon chemin, une série de six succès successifs dans laquelle ils baignent actuellement. Joli duel en perspective.
A la même heure, tout là-bas à Al Hoceima, le Chabab local lessivé à El Jadida (3-0) lors de la précédente journée accueillera en un autre derby régional, des ‘’Calamentis’’ de la RSB cherchant à retrouver un train de vie digne de leur standing. Le CRA charrie la zone rouge et une défaite pourrait lui être fatale. Il s’essayera donc à redorer le blason devant une RSB qui, elle, ne fera pas le déplacement pour revenir bredouille.
En soirée, le Raja accueillera l’OCS au Complexe Mohammed V à Casablanca et visera à confirmer son semblant de convalescence qu’il a affiché lors de ses dernières sorties devant Berkane et le WAC. Mais que les Verts se méfient de ces diables de Safiots et de leur entraîneur Aziz Amri, des SDF jamais à l’aise que chez les autres et qui chercheront à récupérer les deux points abandonnés au MCO lundi dernier.
Dimanche, le clasico MAS-WAC vaudra le détour au Complexe sportif sur la route de Sefrou. Ce bijou de stade très certainement, affichera complet. Les supporters wydadis qui se sont vu privés de gradins par Dame Fédé pour trois rencontres feront le déplacement en nombre pour encourager leur équipe. Pour peu que le fair-play soit et l’on devrait assister à de belles choses à Fès et ce, au bonheur des caisses du MAS. Sportivement, le MAS, qui patauge en bon relégable, n’est pas à sa place au vu de ses prestations comme lors de sa dernière sortie à Berkane où il n’a pas du tout démérité. Sûr que les Serins qui se retrouvent dans les grands évènements feront tout pour renouer avec la victoire. Quant aux Rouges, ils savent exploiter ce genre de situations à bon escient quand dominés, cela leur donne de l’espace voulu pour mieux exprimer leur talent offensif. Cela devrait valoir un bel et beau spectacle.
MCO-HUSA c’est la rencontre des extrémités géographiquement parlant. Sur la pelouse, la réalité est autre. Les Orientaux qui font mieux que se défendre n’ont, en tout et pour tout, en trois rencontres, récolté que deux misérables points. Un ton de mieux que les Soussis, qui de l’unité arrachée face au KACM à Agadir, ont tout de même arrêté une série de quatre défaites de suite. A Oujda, on jouera surtout à ne pas perdre.
Enfin, à Tétouan en baisser de rideau de cette journée, dimanche, le MAT sera aux prises en son Saniat R’mel avec le DHJ ex-porteur patenté du bonnet d’âne qui, d’une victoire éclatante (3-0) face au CRA, s’en est débarrassé et l’a abandonné aux bons soins de l’OCK et du MAS. Le MAT, quant à lui, marche sur l’eau en ce moment après avoir ensilé seize points sur les dix-huit possibles pour six matches d’invincibilité. Les Doukkallis qui ne perdent pas souvent (3 défaites) mais qui ne gagnent pas non plus (2 victoires) sont, de leur sept parités,  les rois du nul.  Gageons, qu’à Tétouan, qu’ils joueront devant la terreur du moment en cherchant à exceller dans leur exercice de prédilection au contraire de leur vis-à-vis qui, dans sa lancée vers les hauteurs, voudra confirmer tout le bien que l’on dit de lui.
Bon spectacle !
Mohamed Jaouad Kanabi

Samedi
KAC-FUS 15 heures Terrain Boubker Amar Salé (Arryadia)
CRA-RSB 15 heures Terrain Mimoun El Arsi Al Hoceima (Al Oula)
RCA-OCS 18 heures Complexe Mohammed V Casablanca (Arryadia)
Dimanche
MCO-HUSA 15 heures Stade d’Honneur Oujda (Arryadia)
MAS-WAC 15 heures Complexe Sportif Fès (2M)
MAT-DHJ 18 heures Terrain Saniat R’mel Tétouan (Arryadia)



 

Libé
Samedi 26 Décembre 2015

Lu 1439 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs