Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le FS Maghreb-Machreq condamne la violence militaire et l'appel à la haine religieuse

L’option démocratique en Egypte est incontournable




Le FS Maghreb-Machreq condamne la violence militaire et l'appel à la haine religieuse
L’Egypte ne cesse d’interpeller les forces politiques et sociales dans les régions de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient, en particulier. Le Forum Social Maghreb-Machreq, carrefour d’acteurs civils, qui poursuit, non sans tristesse et colère, les événements qui ensanglantent l’Egypte, appelle à un dialogue général entre toutes les parties, sans exclusive. Dans un communiqué signé par les instances civiles oeuvrant dans la région, le FS Maghreb-Machreq, fustige la violence extrême de la part des militaires et condamne leur recours aux tirs à balles réelles contre les manifestants pacifiques, dans les places Rabiaa et Annahda, faisant ainsi des centaines de morts et des milliers de blessés.
Le forum n’a pas manqué de dénoncer les dépassements et les appels à la haine religieuse, à travers des actes de vandalisme commis par les pro-Moursi contre les lieux de culte non musulmans et les établissements publics. Dans ce cadre, il y a lieu de souligner la grande «guerre» médiatique entre les militaires et les islamistes, qui « n’a pas laissé de place aux autres voix démocratiques non rangées ni dans ce camp, ni dans l’autre » peut-on lire dans le communiqué. Comme ils se sont autoproclamés autorités influentes au pays, les militaires sont appelés à respecter les manifestations pacifiques et à lever l’état de siège, tout comme ils doivent assurer la sécurité des lieux de culte et les biens des citoyens. Les forces civiles et associatives égyptiennes sont appelées pour leur part à jouer « le rôle d’acteur positif et contribuer au retour de toutes les parties au dialogue, afin de contrer les manœuvres impérialistes visant à installer la guerre civile ».  
De ce fait, ledit communiqué souligne que « l’option démocratique reste une voie incontournable, afin de préserver le processus révolutionnaire lancé par le peuple égyptien, pour éradiquer la dictature, le despotisme, la prévarication et l’édification d’un Etat démocratique et civil ». La patrie reste ainsi innocente de tous les actes abjects des militaires et de tous les appels à la haine et à l’excommunication islamistes.

Mustapha Elouizi
Mercredi 21 Août 2013

Lu 196 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs