Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le FIFM tend la main aux personnes malvoyantes




Le Festival international du Film de Marrakech (FIFM) qui fête cette année son 9ème anniversaire, a choisi, dans une avant-première, de tendre la main aux personnes malvoyantes de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz. L’action de la Fondation en charge de ce Festival ne s’est pas limitée uniquement à la programmation de films pour les non ou les malvoyants ou encore à la présentation de photographies prises par ces personnes, mais s’est étendue à l’organisation, depuis lundi 7 décembre, d’une large campagne de chirurgie de la cataracte.
Cette action solidaire et humanitaire qui se poursuit jusqu’au 10 décembre au service d’ophtalmologie de l’hôpital Ibn Toufaïl du Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI de la ville ocre, bénéficie à 200 personnes d’âges différents parmi les plus nécessiteuses des zones reculées des deux provinces d’Al Haouz et de Chichaoua.
Cette initiative vivement saluée par de nombreux comédiens qui ont choisi de se déplacer en personne à l’hôpital Ibn Toufaïl pour soutenir les patients, est prise par la Fondation du FIFM, en partenariat avec le ministère de la Santé et la Fondation Hassan II d’ophtalmologie à Rabat.
Le professeur Abdeljalil Moutaouakil, chef de service d’ophtalmologie au CHU Mohammed VI de Marrakech, s’est réjoui de cette action louable destinée, en premier lieu, aux différents patients bénéficiaires qui vont sans doute retrouver la joie et le plaisir de la vue. A noter que depuis son démarrage, cette campagne ne cesse de connaître un grand succès en raison des dernières techniques et technologies qui y sont utilisées, notamment la phacoémulsification.
Cette opération se déroule dans de bonnes conditions et le taux de son succès avoisine les 99%, a tenu à souligner le Pr Moutaouakil se félicitant de l’ouverture du Festival sur les personnes nécessiteuses des régions enclavées.
Et de rappeler que le CHU Mohammed VI dispose d’un service d’ophtalmologie au niveau de l’hôpital Ibn Toufaïl, très performant, notamment après sa mise à niveau et sa dotation en dernières technologies et équipements de pointe en matière de chirurgie oculaire. Le service dispose également d’un personnel médical compétent et d’ingrédients pour le récent service ophtalmologique en vue de fournir des prestations de service de qualité aux patients.

Mohamed RAMI
Jeudi 10 Décembre 2009

Lu 261 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs