Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le FC Barcelone suspendu aux lèvres de Guardiola




Le FC Barcelone suspendu aux lèvres de Guardiola
Le FC Barcelone vit ces jours-ci dans la satisfaction d’avoir retrouvé son jeu à l’occasion de la correction infligée à Valence dimanche (5-1), mais aussi dans une incertitude: son entraîneur Pep Guardiola renouvellera-t-il son contrat à la fin de la saison ?
La direction du Barça a ainsi beau s’affirmer confiante, les récents propos du technicien catalan, laissant transparaître une certaine usure, inquiètent le club blaugrana et son entourage. Au point que le journal catalan Sport titrait dans son édition de dimanche: «Tenemos un problema» (Nous avons un problème).
Samedi, avant la démonstration du Barça au Camp Nou face à Valence (5-1), Guardiola avait en effet déclaré «avoir encore besoin de temps» pour «être au clair» sur son choix de prolonger ou non son contrat, qui arrive à échéance à la fin de cette saison. «Je ne le sais pas encore, j’ai besoin de davantage de temps. Je ne peux pas travailler dans un club si exigeant si je ne suis pas sûr d’être en possession de toutes mes forces», avait ainsi expliqué le coach catalan. Face à cette indécision, de nombreuses voix se sont élevées ces derniers jours au sein de l’institution blaugrana pour inciter Guardiola à rester. A commencer par les joueurs. Les principaux cadres du vestiaire barcelonais ont ainsi rivalisé de déclarations pour amener Pep à resigner.
Messi, à peine sorti du Camp Nou où il a inscrit dimanche un quadruplé, a ouvert le bal: «Nous voulons que Guardiola poursuive au nom de tout ce qu’il représente pour nous». D’autres lui ont emboîté le pas, comme Piqué: «Il est la pièce maîtresse de cette équipe, nous voulons qu’il continue», ou encore Iniesta: «Avec Guardiola, il nous reste encore beaucoup de grandes choses à vivre».
Jusqu’à Xavi, homme fort du vestiaire et ancien partenaire de jeu de Guardiola, qui s’est même fendu d’un pronostic: «Je pense que Guardiola finira par résigner».

Déclarations d’amour
du Barça à Guardiola

Ces déclarations d’amour en cascade sont d’autant plus intenses que le doute qu’a laissé planer Guardiola par ses propos semble tenace.
Pourtant, la direction du club se montrait, elle, assez sereine. «Nous n’éprouvons ni doutes, ni nervosité. Nous avons pleinement confiance en Pep, la même que nous lui témoignons depuis sa première année d’entraîneur», a déclaré samedi le directeur sportif du club, Andoni Zubizarreta. L’élan de soutien des joueurs du Barça envers leur entraîneur peut en tout cas avoir son importance dans le choix final de Guardiola. L’ancien joueur du Barça, qui a pris la direction de l’équipe première en 2008, remportant notamment en tant qu’entraîneur trois fois la  Liga et deux Ligues des champions, se trouve actuellement devant un dilemme: d’un côté pèsent la routine et la difficulté de se maintenir sans cesse au plus haut niveau, de l’autre le défi de poursuivre l’aventure avec un groupe auquel il est attaché. Quant au timing de sa décision, le journal catalan El Mundo deportivo, constatant que Guardiola, lors de ses renouvellements de contrat précédents (en 2010 et 2011), avait toujours livré sa réponse au cours de semaines sans compétition pour le Barça, faisait remarquer que la semaine de matches internationaux du 27 février serait peut-être le moment où Pep lèverait le voile sur son avenir.

Ils ont dit


André Villas-Boas (entraîneur de Chelsea): «C’est un résultat négatif, bien sûr, mais nous sommes sûrs de pouvoir renverser la situation à Stamford Bridge, au regard du nombre d’occasion que nous nous sommes créées. L’efficacité a fait la différence entre les deux équipes car nous avons eu à peu près le même nombre d’occasions.»

Walter Mazzarri (entraîneur de Naples): «Je suis déçu par rapport au but que (Cristian) Maggio n’a pas réussi à marquer. Cela nous aurait donné un avantage important que nous aurions mérité. Maintenant, nous allons nous battre pour la qualification au match retour, qui s’annonce difficile. Nous devrons marquer à Londres.»

José Mourinho (entraîneur du Real Madrid): «En deuxième période, nous avons eu beaucoup d’occasions de marquer pour faire un bon résultat. Et finalement on a pris un but. Nos rivaux ont été assez durs dans le jeu. Ils ont beaucoup travaillé et ont finalement réussi à marquer ce but qui les a rendus heureux. Moi je n’ai pas très bien compris ce qui s’est passé car j’étais loin. Mais juste avant ce but, il y a une faute évidente sur Cristiano Ronaldo et le quatrième arbitre l’a vue. Je pensais qu’il y avait un arbitre expérimenté pour ce match, mais les arbitres se trompent, c’est le football. C’était un match difficile, le terrain était difficile. Je ne m’attends pas à un match facile à Madrid».

Leonid Slutsky (entraîneur du CSKA Moscou): «Nous avons encaissé un but à la suite d’une erreur défensive. Mais en fin de seconde période, nous avons davantage attaqué et multiplié les occasions. Dans l’ensemble, nous avons bien joué en défense et nous nous sommes créés quelques occasions. Nous avons réussi à égaliser à la 3e minute du temps additionnel, c’est évidemment très agréable pour nous. Le résultat du match nous donne des raisons d’espérer pour la suite. Le Real reste bien entendu favori mais maintenant nous commençons à penser que tout est possible».

AFP
Jeudi 23 Février 2012

Lu 1955 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs