Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le DHJ et le Raja franchissent le cap du tour de chauffe des Coupes africaines

Le MAS in l’AS FAR out




Le DHJ et le Raja franchissent le cap du tour de chauffe des Coupes africaines
Après le Raja, désormais seul représentant du football national en Ligue des champions, c’était au tour dimanche du Difaâ Hassani d’El Jadida de baliser son chemin pour le tour des seizièmes de finale de la Coupe de la CAF. Le DHJ est parvenu à forcer sa qualification aux dépens de la formation burkinabé de l’AS Sonabel et ce, après que le match retour disputé à Ouagadougou s’est soldé sur un nul blanc. Les Doukkalis doivent alors leur présence au stade des seizièmes de finale  leur succès au match aller à domicile sur la courte marque de 1 à 0.
Le cap du tour préliminaire franchi, les choses sérieuses devront commencer pour le Difaâ une fois avancé dans cette C2 continentale qui, de par le passé, a souvent réussi aux clubs marocains avec les consécrations du KACM, du Raja, des FAR, du FUS et du MAS.
Le Difaâ a hérité donc au prochain tour du club gambien de Gamtel, tombeur de la formation sierra-léonaise du RSLAF. Ce tour des seizièmes, dont les matches aller sont prévus le 28 février, 1er ou 2 mars prochain, verra l’entrée en lice également de l’ensemble des grosses écuries qui étaient exemptes de ce tour de chauffe. Parmi ces cylindrées, le Moghreb de Fès qui s’est séparé de son entraîneur suisse Charles Roesseli et qui entamera le tournoi par un déplacement au Ghana pour affronter l’équipe de Medeama qui a eu raison du représentant de la Guinée Equatoriale, Panters.
Samedi, le Raja, double lauréat de la Ligue des champions, avait obtenu son billet pour les seizièmes de finale de la C1. Les Verts s’étaient imposés à Freetown par 2 à 1 sur l’équipe de Diamond Stars de la Sierra Leone, une partie qui fut de l’ordre du formel pour les Verts, vainqueurs à l’aller sur le large score de 6 à 0.
Contrairement au Raja qui rencontrera aux seizièmes de finale le club guinéen de Horoya Conakry, l’AS FAR a vu son parcours stoppé d’entrée, samedi à Bamako, par la formation malienne du Real Bamako.  Les Militaires, qui n’ont plus atteint la formule des groupes depuis belle lurette, se sont contentés de l’issue de parité, un partout, au moment où les Maliens avaient fait mieux à Rabat : deux partout.  
Il convient de rappeler qu’il reste à disputer les seizièmes et les huitièmes de finale avant d’aborder la formule des groupes aussi bien en Ligue des champions qu’en Coupe de la CAF. 

Mohamed Bouarab
Mardi 18 Février 2014

Lu 870 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs