Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Conseil national du PI élira, ce samedi, le SG et le Comité exécutif




Le Conseil national du PI élira, ce samedi, le SG et le Comité exécutif
On dirait que les choses sont rentrées dans l’ordre au sein du parti de l’Istiqlal. Certes, la première phase du 17ème Congrès national du parti de l’Istiqlal (PI) n’a pas pu mettre fin aux tensions qui y prévalent, mais les membres du parti attendent impatiemment la tenue de la première réunion du Conseil national qui aura lieu samedi. L’enjeu est de taille : les élections du comité exécutif et du secrétaire général en vue de remettre le train de la formation istiqlalienne sur ses rails.
Bien que l’image du parti ait été quelque ternie, suite à une première journée du congrès bien mouvementée, les « sages du parti » n’ont eu de cesse d’intervenir et d’exhorter les différentes parties à entendre raison. Une démarche adoptée collectivement dans un esprit respectueux des règles de la démocratie interne. Les premiers accords font prévaloir un consensus  à mener le navire du PI à bon port.
La réunion de samedi sera déterminante pour l’élection des instances du parti. 1.283 votants sont ainsi appelés à départager les deux principaux candidats en lice pour occuper le poste de SG du parti d’Allal Al Fassi. D’une part, Hamid Chabat, l’ancien SG défend ses chances pour être reconduit. De l’autre, un postulant sérieux au même poste, l’ancien ministre des Finances Nizar Baraka, soutenu, lui, par le nouveau homme  fort, Hamdi Ould Errachid.
Pour éviter le pugilat du premier jour du congrès, vendredi dernier, les membres du comité exécutif sortant se sont mis d’accord sur la validité de la liste des membres du Conseil national officiellement retenue. La composition du corps électoral a été même arrêtée et cosignée collectivement, afin de mettre fin, préalablement à toute réunion, aux protestations et tensions éventuelles.
Les démarches sont ainsi claires. Seul le respect méticuleux de la part des parties adverses doit prévaloir au sein du parti. Les membres du Conseil national, soit le corps électoral, recevront chacun un nouveau badge, pour accéder à la salle qui abritera l’opération du vote.
Après l’ouverture, les membres du CN choisiront le nouveau secrétaire général, puis procèderont à l’élection du nouveau comité exécutif. Rien que cela, les principaux protagonistes ont déjà affiché leur accord sur cette démarche organisationnelle dont les répercussions politiques et partisanes pèseront sur l’avenir de ce parti .
En fait, les tractations ayant eu lieu sous la supervision des intermédiations, les «sages du PI» ont bien abouti à une démarche collective, prônant la «démocratie interne et le respect mutuel entre les candidats en lice, mais aussi entre leurs partisans ». Pour le PI, la date du 7 octobre est cruciale.

Mustapha Elouizi
Vendredi 6 Octobre 2017

Lu 884 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs