Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Conseil de sécurité exhorte les autorités à mettre un terme à la violence : La junte interdit tout rassemblement en Guinée




Le chef de la junte au pouvoir en Guinée, le capitaine Moussa "Dadis" Camara, a interdit rassemblements et manifestations en Guinée, et décrété deux jours de deuil national à compter de mercredi, après la répression sanglante d'une manifestation de l'opposition lundi dans un stade de Conakry.  Selon l'Organisation guinéenne de défense des droits de l'homme, au moins 157 personnes ont été tuées par les militaires qui ont ouvert le feu sur la foule. La junte fait pour sa part état de 57 morts, affirmant qu'ils ont pour la plupart été piétinés, et non tués par balles. Les drapeaux étaient en berne dans la capitale guinéenne, qui était calme mercredi matin. "Notre priorité est d'enterrer nos morts et de prendre soin des blessés", a déclaré l'ancien Premier ministre Sidya Touré, aujourd'hui chef de l'Union des forces républicaines (UFR, opposition).
"Nous sommes très loin d'avoir des projets de manifestation. Vous savez, Conakry est une très petite ville. Les gens sont traumatisés", a-t-il expliqué lors d'un entretien téléphonique à l'Associated Press. Arrêté pendant la manifestation de lundi, M. Touré a été libéré mardi mais a retrouvé son domicile vandalisé. Par ailleurs, reporters sans Frontières (RSF) a fait part mercredi de son "extrême préoccupation" concernant le sort de deux journalistes: Mouctar Bah, correspondant à Conakry pour l'AFP et RFI, et Amadou Diallo, de la BBC. Mercredi, les deux journalistes, qui ont couvert la répression de lundi, ont été "alertés par des amis que des militaires étaient à leur recherche", selon un communiqué de RSF. "Pour leur sécurité, ces deux correspondants sont actuellement contraints de se cacher", précise l'organisation. Moussa Camaraa , lors d'une allocution télévisée mardi soir, interdit toute manifestation et rassemblements. Il a promis l'ouverture d'une enquête et a minimisé sa responsabilité, mettant en cause l'opposition. Par ailleurs, la junte militaire au pouvoir en Guinée a annoncé mercredi qu'elle appelait à la formation d'un gouvernement d'unité nationale à la suite des violences qui ont ensanglanté une manifestation de l'opposition.  Le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), dirigé par le capitaine Moussa Dadis Camara, propose également la constitution d'une commission d'enquête internationale. A signaler également que le chef de la junte au pouvoir, a entretenu mercredi le flou sur son éventuelle candidature à la prochaine élection présidentielle.  "Je suis dans le dilemme", a déclaré Moussa "Dadis" Camara lors d'un entretien diffusé mercredi soir sur France-24. Il a rappelé avoir dit qu'il ne serait pas candidat, "mais il y a eu des événements très spontanés" et des "manifestations populaires pour demander que je sois candidat", a-t-il affirmé.
"Si la France suspend sa coopération militaire, c'est la France qui perd", a-t-il par ailleurs ajouté.
A New York, le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné la répression de la manifestation de l'opposition.
"Les membres du Conseil exhortent les autorités de Guinée à mettre sans délai un terme à la violence, à traduire les coupables en justice, à libérer tous les prisonniers politiques et les dirigeants de l'opposition (...) et à autoriser le retour rapide de l'Etat de droit et de la démocratie par le biais d'élections prévues en 2010", a déclaré l'ambassadrice américaine Susan Rice, actuelle présidente du conseil.

AFP, Reuters
Vendredi 2 Octobre 2009

Lu 152 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs