Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Conseil de sécurité appelle au recensement des populations dans les camps de Tindouf

L’ONU réaffirme la prééminence, la validité et la crédibilité de l’Initiative d’autonomie




Le Conseil de sécurité appelle au recensement des populations dans les camps de Tindouf
Le Conseil de sécurité de l’ONU a prorogé, jeudi, le mandat de la MINURSO d’une année jusqu’au 30 avril 2014, et renforcé son appel à l’Algérie pour le recensement des populations dans les camps de Tindouf.
Dans sa résolution adoptée à l’unanimité de ses quinze membres, le Conseil demande aux parties et aux Etats voisins de coopérer «pleinement avec l’Organisation des Nations unies et les uns avec les autres et de s’impliquer plus résolument pour mettre fin à l’impasse actuelle et avancer vers une solution politique».
Le CS de l’ONU a, en outre, réaffirmé la prééminence, la validité et la crédibilité de la proposition marocaine, présentée le 11 avril 2007 au Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, et s’est félicité des «efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc pour aller de l’avant vers un règlement». Il réitère sa demande pour le recensement des populations qui se trouvent dans les camps de Tindouf, en Algérie et «encourage les efforts», à cet égard.
Le Conseil de sécurité salue l’engagement des parties de continuer le processus de négociation dans le cadre des pourparlers tenus sous les auspices des Nations unies et se félicite que les parties se soient engagées à continuer le processus dans la perspective d’un 5ème round de négociations.
Il rappelle, en outre, qu’il fait sienne la recommandation formulée dans le rapport daté du 14 avril 2008, selon laquelle il est «indispensable que les parties fassent preuve de réalisme et d’un esprit de compromis pour faire avancer les négociations».
Le Conseil demande également aux parties de continuer à faire preuve de volonté politique et de travailler dans une atmosphère propice au dialogue afin d’engager plus résolument des négociations de fond et de garantir ainsi l’application de ses différentes résolutions ainsi que le succès des négociations.
Aux termes de la résolution adoptée ce jour, il demande, de nouveau, aux «parties de poursuivre les négociations sous les auspices du Secrétaire général en tenant compte des efforts réalisés depuis 2006 et des faits nouveaux survenus depuis, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable».
Le conflit du Sahara dit «occidental» est un conflit imposé au Maroc par l’Algérie qui finance et qui héberge sur son territoire, à Tindouf, le mouvement séparatiste du Polisario.
Le Polisario, soutenu par le pouvoir algérien, revendique la création d’un Etat factice au Maghreb. Cette situation bloque tous les efforts de la communauté internationale pour une intégration économique et sécuritaire régionale.

MAP
Samedi 27 Avril 2013

Lu 675 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs