Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Conseil de la ville de Casablanca lorgne son tuteur : Le nouveau wali serait-il venu avec le déblocage dans ses bagages ?




Le Conseil de la ville de Casablanca lorgne son tuteur : Le nouveau wali serait-il venu avec le déblocage dans ses bagages ?
La région du Grand-Casablanca a un nouveau wali : Mohamed Boussaid en remplacement de Mohamed Halab, promu  wali détaché à la direction centrale au ministère de l’Intérieur.  Le nouveau  responsable territorial est attendu sur beaucoup de dossiers : planification urbaine, transport urbain, pollution, investissements, sécurité…  mais, il est bien sûr tout particulièrement attendu sur la question de crise du Conseil de la ville.  Une mission qui s’avère difficile vu les signes d’un nouveau blocage qui s’annonce dans l’horizon de la mairie de la capitale économique.  
Titulaire d’un diplôme d’ingénieur de l’École nationale des ponts et chaussées (ENPC) Paris et d’un «Master of Business Administration de l’International School of Business de l’ENPC»,  Mohamed Boussaid n’est pas «un illustre inconnu», loin s’en faut. L’homme a déjà occupé plusieurs postes dans plusieurs établissements publics et privés avant d’être nommé en 2004 ministre chargé de la Modernisation des secteurs publics et en octobre 2007, ministre du Tourisme et de l’Artisanat. Il a de même été nommé, en mars 2010, wali de la région de Souss-Massa-Draâ.
« Mohamed Boussaid a de nombreuses qualités : un homme d’ouverture, d’écoute et de dialogue. Ses relations avec les élus de la région et les potentialités économiques et associatives de la région de Souss-Massa-Draâ ont été exemplaires.  On n’a jamais constaté le moindre conflit entre lui et les élus et s’il arrive qu’il y ait un différend, l’homme est connu par sa capacité à bien gérer la crise », nous a indiqué une source de la région.
Un jugement que semblent partager certains élus de la ville de Casablanca. Comme c’est le cas d’Abdelhak Mabchour, qui estime que la nomination de M. Boussaid est un bon signe vu les compétences et  l’expérience de l’homme. « Son passage en 2010 comme wali de la région de Souss-Massa-Draâ a été réussi.
Il a su impulser un nouveau souffle à la gestion locale et ses relations avec ses partenaires ont été édifiantes. Du coup, je suis confiant et j’espère que le même esprit règnera à Casablanca ». Même son de cloche du côté d’Abdelghani Marhani, qui pense que le nouveau wali a des qualités et de la compétence qu’il faut pour mener à bien sa mission. Selon lui, l’arrivée de Boussaid à la tête de la région pourra redistribuer de nouvelles cartes et ouvrir de nouvelles perspectives pour trouver une issue à la crise du Conseil de la ville. Toutefois, notre source reste prudente.
Elle estime que cette tâche ne sera pas de tout repos et que le nouveau wali endurera beaucoup de difficultés avant de parvenir à unifier les positions des différentes composantes politiques du Conseil. «La mission s’annonce difficile vu la rigidité des positions de chaque camp et le fait que le temps joue contre lui. Ceci d’autant plus que l’entente entre les élus de la ville autour de la Charte d’honneur commence à  battre de l’aile», nous a-t-il précisé.
Des propos qui portent de l’eau au moulin de certains édiles qui estiment que la nouvelle nomination de Mohamed Boussaid à la tête de la région ne va pas changer grand-chose. D’après eux, il s’agit de changement de noms et de personnes et non de politique. «Boussaid ou un autre, peu importe.
La vraie question, c’est de savoir s’il y a une volonté politique réelle au niveau central pour débloquer la situation au niveau de la ville de Casablanca. Tout le monde sait que chaque wali débarque avec des consignes claires et ne peut agir en dehors de ces consignes et M. Boussaid ne fera peut-être pas l’exception. Car si l’homme a les compétences et l’expérience, cela n’aura pas de poids face à l’absence ou l’inexistence d’une volonté politique pour résoudre la crise du Conseil de la ville», nous a confié Moustafa Rahin. D’après lui, la crise du Conseil est appelée à perdurer et à se rigidifier davantage pour des raisons qui dépassent toute logique politique. 

Hassan Bentaleb
Mardi 22 Mai 2012

Lu 984 fois


1.Posté par abbas le 22/05/2012 17:31
Votre source,, concernant l'ouverture au dialogue etc... puisque vous badigeonnez à outrance,
est absolument fausse. C'est un Ours enveloppé dans les dédales des politesses et des préséances, qui a peur de son ombre et qui se cache derrière une autorité qui s'est effritée
avec les exceptions qu'il a dû accorder suite à des ordres venus d'en haut.
il est bien vu, parce qu'il est docile et ne pose pas de questions gênantes aux donneurs d'ordre.
voila tout, pour votre héro, venu des fins fonds de votre imagination et de votre source qui ne connait rien à la question.

2.Posté par le marocain le 22/05/2012 19:46
Toute la composante de ce conseil allergique au bon fonctionnement de cette ville doit être dissoute et remplacée par une autre.Le Ministre de l'Intérieur doit dissoudre ce conseil tordu,et élire d'autres personnes compétentes.

3.Posté par Hicham le 05/06/2012 15:26
L'objet de ce message est concernant l'infrastructure publique de Casablanca et surout les chaussées parsemés de trous et les trottoirs mal entretenues . Notre compatriote de la vie economique a enquete sur ce sujet et a publie cet article dans la vie-eco. J'espere que le conseil de la ville essaiera de trouver une solution a ce probleme. J'espere que les choses vont changer. A bon entendeur.

Voila pour le lien de l'article:
http://www.lavieeco.com/news/economie/berlin-1945-non-casablanca-2012--22354.html

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs