Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Conseil de Casablanca s’est réuni après plusieurs tentatives infructueuses : Les projets renvoyés en commissions




Cette fois-ci, c’est la bonne. Après plusieurs tentatives infructueuses, le Conseil de la ville de Casablanca a pu tenir sa session extraordinaire dans le calme et la sérénité. Mieux, il a même pu adopter à la majorité absolue  un projet d'accord pour l'amélioration des prestations liées à la lutte contre le cancer et renvoyer le reste des points à l’ordre du jour aux commissions compétentes.
Tenue suite à une demande du wali du Grand Casablanca et  à l’initiative de certains membres du Conseil, cette session avait pour objectif d’examiner et d’adopter des points liés à des projets structurants lancés dans la ville. Il s’agit notamment des projets du Tramway, du grand théâtre de Casablanca et du rond-point de Sidi Maârouf.
Pourtant, pour plusieurs édiles de la ville blanche, cette séance a démarré avec deux heures de retard au moins, et en l’absence de Mohamed Sajid, maire de la ville, en froid avec les élus de l’opposition qui ont demandé à ce que cette session soit présidée par son vice-président. Beaucoup d’entre eux ont déclaré qu’ils sont venus à contrecœur. Et ils le disaient clairement, sans agressivité, mais avec gravité. Et s’ils ont changé d’avis après un premier refus, c’est «par amitié» pour certains élus qui se sont portés garants et les ont suppliés de venir.
Pour eux, il n’est pas question de voter ou cautionner des projets dont il n’ont même  pas eu connaissance, comme c’est le cas de la création d'un service public pour l'exploitation du Tramway de Casablanca, et ce en cédant à Casa Transport le droit d'exploitation, soit directement, soit en recourant à des services extérieurs ou pour l’injection de l’excédent budgétaire de l'exercice 2010, d'une valeur de 77,104 millions de dirhams, en vue de l’achat des terrains entrant dans le cadre du projet du rond-point de Sidi Maârouf.
A travers une présentation très détaillée, l’un des élus a dénoncé la logique du fait accompli  et d’hyper-présidentialisation qui menace le fonctionnement du Conseil de la ville. «Nous ne sommes pas de simples marionnettes ou des figurants pour meubler la scène. On est de vrais acteurs et on juge inacceptable que des projets soient concoctés sans nous consulter et sans notre aval », a-t-il affirmé.
Un autre élu a pris ensuite la parole pour  pointer du doigt la mauvaise gestion et la dilapidation de l’argent public par Sajid et son équipe dirigeante. Son discours ne va passer inaperçu. Des élus se ruent sur lui en essayant de lui arracher le micro. L’ambiance est survoltée dans la salle : «Casse-toi!», lui ont lancé certains, «Laissez-le finir!», ont demandé d’autres. L’intervenant continue, inaudible tellement l’agitation s’est généralisée.
Les débats repris, Brija a eu du mal à obtenir le silence de la salle. La tâche est d’autant moins aisée que le micro est défectueux. Impossible dans ces conditions de couvrir de la voix le brouhaha ambiant.
Cela n’a pas duré longtemps. Les votes ont débuté et il a fallu se prononcer à main levée pour ou contre le vote à bulletin secret. Impossible de départager sans compter. Les élus ont été priés de lever la main. Les cris se généralisent, les 76 édiles semblent pressés d’en finir après plus de quatre heures d’agitation harassante. Il a fallu presque vingt minutes avant que le projet d'accord pour l'amélioration des prestations liées à la lutte contre le cancer soit voté et que les autres points à l’ordre du jour soient  renvoyés aux commissions compétentes.  

Hassan Bentaleb
Mercredi 5 Octobre 2011

Lu 269 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs