Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Congrès national libyen vote une loi contre les anciens responsables du régime

Le président de l’Assemblée, une quarantaine d’élus voire le Premier ministre sont susceptibles d’être écartés




Le Congrès national libyen vote une loi contre les anciens responsables du régime
Le Congrès national, qui fait office de Parlement en Libye, a adopté dimanche à Tripoli une loi controversée interdisant à tous les anciens responsables du régime déchu de Mouammar Kadhafi d'occuper des postes officiels.
Le vote de ce texte est susceptible d'écarter de toute fonction officielle le président de l’assemblée, son adjoint et une quarantaine de ses membres. Il pourrait même contraindre le Premier ministre, Ali Zeidan, à démissionner. En effet, il était diplomate avant de faire défection et de rejoindre l'opposition en 1980.    
Après le vote du texte, des tirs de liesse ont retenti dans Tripoli pour célébrer l'événement. Les partisans de la loi ont afflué vers la place centrale de la capitale.
Sa formulation a fait l'objet de mois de tractations et la mise au vote a été précipitée par la décision de groupes fortement armés d'encercler deux ministères jusqu'au vote.
Dimanche, une dizaine de véhicules hérissés d'armes antiaériennes et de mitrailleuses restaient stationnés devant le bâtiment du ministère de la Justice. Celui des Affaires étrangères est cerné de la même façon depuis une semaine.
La dernière mouture du texte stipulait en effet que serait exclu de l'administration quiconque a travaillé pour Kadhafi, y compris l'actuel Premier ministre, Ali Zeidan.
Selon le Congrès, la loi pourrait s'appliquer à une quarantaine d'élus sur les 200 que compte le Parlement.
La Libye post-Kadhafi connaît depuis plusieurs mois une insécurité grandissante qui paralyse notamment les institutions et freinent la transition vers la démocratie. Cette insécurité est notamment le fait de milices armées d'anciens combattants de l'insurrection anti-Kadhafi qui refusent obstinément de déposer les armes depuis la chute du régime en 2011.

Libé
Mardi 7 Mai 2013

Lu 128 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs