Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Congrès de la Chabiba ittihadia attendu pour mars prochain




Le Congrès de la Chabiba ittihadia attendu pour mars prochain
La 5ème session de la Commission administrative de l’USFP tenue à la fin de la semaine dernière au siège central du parti à Rabat, a fourni l’occasion aux membres de cette commission de dresser un bilan de ce qui a été fait sur le plan organisationnel et au niveau de la restructuration à mener à la lumière des résolutions et  recommandations du IXème Congrès national du parti tenu un an auparavant.
 Pour le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, l’une des recommandations essentielles prises par ce congrès a été relative à la restructuration de l’outil partisan pour dépasser « les pannes chroniques » dont le parti a pâti durant des années. 
Le IXème Congrès « a posé les jalons nécessaires pour une nouvelle gouvernance partisane, en adoptant une philosophie organisationnelle s’inspirant des principes modernes : la séparation des pouvoirs partisans et leur équilibre, la liaison entre la responsabilité et la reddition des comptes, l’efficacité et la rénovation, la consécration de la légitimité démocratique issue de la volonté de la base en tant que méthode et engagement et la clarification des missions et  fonctions de toutes les structures et organes. Le Congrès lui-même a constitué le moment idoine pour l’opérationnalisation de certains de ces principes à travers le mode d’élection du Premier secrétaire, de la Commission administrative et du Bureau politique », a précisé le Premier secrétaire dans son rapport politique présenté devant la Commission administrative.
Durant l’année écoulée, la direction du parti a tenu à la mise en application du rapport organisationnel en adoptant les dispositions juridiques relatives aux organes nationaux tels que la Commission administrative, la Commission d’arbitrage et d’éthique, la Commission nationale du contrôle financier, d’administration et des biens du parti et la Fondation socialiste de solidarité.
Parallèlement, le parti s’est également engagé dans un processus de renouvellement des organes du parti au niveau sectoriel et territorial. Pour le Premier secrétaire, cette mission ne signifie pas  seulement de tenir « des réunions des organes territoriaux ou sectoriels, ou de suppléer à la défaillance d’un organe par un autre », mais « nous nous sommes rendu compte, a-t-il ajouté, que le parti avait besoin d’initiatives audacieuses sur le terrain pour tester notre capacité à mobiliser et en même temps à redonner confiance à nos militantes et militants à travers tout le territoire national ». Dans ce sens, plusieurs activités et manifestations ont été organisées soit par la direction du parti, soit par des secteurs partisans ou par les commissions issues de la Commission administrative. Lesquelles activités « ont drainé des cadres et des compétences dont la relation avec le parti était quasiment rompue», a affirmé Driss Lachguar.
Mais l’événement qui a marqué le plus les esprits au cours de l’année écoulée et qui a fait date a été, selon le Premier secrétaire de l’USFP, la manifestation organisée par le parti, le 5 octobre 2013 au complexe sportif Moulay Abdellah qui était ce jour-là archicomble. Cet événement n’a pas seulement surpris les Ittihadis eux-mêmes, mais il a eu un impact sur ceux qui avaient parié sur la fin du parti de la Rose, et sur ceux qui prétendaient le supplanter. 
L’autre événement qui a marqué les esprits durant l’année dernière a été la commémoration de tous les martyrs et symboles du parti lors de la célébration de la Journée de la fidélité organisée devant la sinistre prison de Derb Moulay Chérif. Dans ce sens, le Premier secrétaire a précisé que la direction du parti est déterminée à préserver la mémoire collective de l’USFP en réécrivant l’histoire du parti de la Rose, et ce pour faire face à la prolifération des témoignages et des écrits qui dénaturent les faits historiques, qui convertissent en  héros des gens qui avaient tremper dans le complot et la trahison. Pour cette raison, une commission scientifique sera formée prochainement pour se charger de la réécriture de l’histoire du parti des forces socialistes.
Selon le Premier secrétaire, la dynamique organisationnelle que le parti a connue depuis un an (plus de 230 sections ont été renouvelées) se poursuivra dans les prochains mois pour que le parti soit fin prêt pour les prochaines échéances. En plus du secteur des phosphates qui a tenu son congrès récemment, le secteur de l’enseignement supérieur tiendra également son congrès national en février. Driss Lachguar a annoncé également que les autres secteurs (médecins, pharmaciens, ingénieurs, avocats, commerçants, agriculteurs, hommes d’affaires…) tiendront des congrès à partir de février. 
En ce qui concerne les secteurs parallèles et outre le Congrès de l’Organisation socialiste des femmes ittihadies qui a été couronné de succès, la Commission administrative a tranché, samedi, à propos de  la date butoir pour la tenue du congrès de la Chabiba ittihadia. En effet, les membres de cette Commission ont approuvé une résolution relative à la tenue du Congrès national de la Chabiba en mars prochain. Cette résolution stipule également la tenue d’une réunion de la commission préparatoire de ce congrès et le Conseil national de la Chabiba durant le mois de février. 
Driss Lachguar a précisé à ce propos que les préparatifs de ce congrès sont en cours, ajoutant que 7 congrès régionaux de la Chabiba ont été tenus et que les préparatifs pour quatre autres sont achevés en attendant leur tenue.
Par ailleurs, les membres de la Commission administrative ont approuvé une autre résolution concernant l’amélioration de la méthodologie de travail de ladite commission.
Dans ce sens, le président de la Commission, Habib El Malki, a proposé d’organiser des sessions thématiques pour innover en la matière. En effet, il a annoncé qu’une session thématique sera consacrée aux réformes concernant la région, les conseils communaux, les Chambres professionnelles, et ce avant le mois de Ramadan prochain.
Une autre idée proposée par Habib El Malki et qui a été approuvée par les membres de la Commission administrative a trait à un projet de formation des militants dans tous les domaines (politique, économique…).

Mourad Tabet
Lundi 27 Janvier 2014

Lu 447 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs