Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Congo en deuil : Explosion d'un dépôt de munitions à Brazzaville




Au moins 146 personnes ont été tuées, des centaines blessées et de nombreuses maisons détruites par une série d'explosions dimanche dans un dépôt de munitions à Brazzaville, la capitale du Congo, ont indiqué les autorités congolaises.
"L'explosion d'un dépôt d'armement des forces armées congolaises dans le quartier de Mpila (...) a causé la mort de plus d'une centaine de Congolais, soit 146 décès au moment où nous parlons sans oublier les dégâts matériels", selon un communiqué d'un conseil des ministres extraordinaire.
"A la lumière des faits, sous la réserve des conclusions de l'enquête, un court circuit aurait donné lieu à un incendie, lequel se serait propagé au dépôt central des armes et minutions, causant la mort de plus d'une centaine de nos compatriotes", selon le texte.
"Le foyer central de l'incendie est sous contrôle", poursuit le texte.
Dans l'après-midi, une source diplomatique européenne à Brazzaville interrogé par l'AFP depuis Paris avait donné un bilan d'"au moins 150 morts dans les hôpitaux militaires et environ 1.500 blessés dans un état plus ou moins grave".
Dans le quartier de Mpila, l'armée interdit l'accès au coeur du sinistre. De nombreux témoins préférant rester anonymes mettaient en doute dans la nuit de dimanche à lundi le bilan des autorités. "Il y avait au moins 200 stagiaires à la caserne, plus au moins 100 personnes dans l'église Saint-Louis qui s'est écroulée. Et, il y a des maisons qui se sont écroulées avec à l'intérieur des familles", soulignait l'un d'entre eux.
Selon l'agence Chine nouvelle, six Chinois ont été tués, un porté disparu et des dizaines blessés. Ils travaillaient tous sur un chantier du groupe de BTP Beijing Construction Engineering.
Il s'agit du bilan le plus lourd d'un accident de ce type en Afrique depuis 10 ans. Cinq explosions très fortes et espacées se sont produites à partir de 08H00 locales (07H00 GMT) et jusqu'à 10H45, qui ont même secoué et fait des dégâts matériels à Kinshasa, la capitale de la RD Congo voisine, séparée de Brazzaville par le fleuve Congo.

Libé
Mardi 6 Mars 2012

Lu 268 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs