Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Canadien Bombardier aéronautique reçu avec les honneurs : Une embellie de plus dans le ciel marocain




Le club très fermé des industriels de l’aéronautique au Maroc compte désormais un nouveau membre et, non des moindres, en  la personne de Bombardier. En effet, après les groupes Safran (SNECMA pour les initiés) producteurs de moteurs (Airbus et Boeing), EADS Sogerma pour l’aménagement des cabines et sièges cockpit,  de Matis  spécialisé dans le câblage, d’Aircelle, Sefcam, Dion, Creuzet, Souriau, ou OB Electronique entre autres parties prenantes, dans la chaîne de production des composants aéronautiques, voilà que le troisième constructeur mondial Bombardier Aéronautique se mêle au paysage avionique du Royaume. Le constructeur aéronautique canadien projette d’établir (sans doute à Nouasseur, le site n’ayant pas encore été dévoilé)  tout d’abord, une usine de fabrication de composants de dernière génération avant que de poursuivre son programme, par une unité d’assemblage de pièces d'avions. Cette entreprise devrait générer la création de quelque 850 emplois directs et 4.000 autres indirects. La société montréalaise qui brasse un chiffre d'affaires de 17,7 milliards $ (US) et qui compte quelque 30.000 emplois dans le monde, compte ajouter ce projet à ses neuf sites de production en Amérique du Nord, au Mexique et en Irlande. Bombardier investira pour ce faire, la coquette somme de  200 millions de $ (US) en équipement, en immeubles et en coûts dits de démarrage d’ici à 2020. La nouvelle a été annoncée mardi, lors du Salon de l’aéronautique de Dubaï 2011 qui se tient aux Emirats Arabes Unis et a été concrétisée mercredi à Rabat par la signature d’un mémorandum d’accord d’investissement. Ce sont les noms d’Ahmed Réda Chami, ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, de Salaheddine Mezouar, ministre de l'Economie et des Finances et du président et chef des Opérations de Bombardier Inc., Guy Hachey, qui ont été apposés au bat du parchemin pour la circonstance et sous l’œil bienveillant du chef de gouvernement, Abbas El Fassi. Dominé sans partage, par le géant américain Boeing et le consortium européen Airbus, le marché du « ciel » marocain voit donc, le troisième constructeur mondial d'avions civils se glisser dans la mêlée, avec le ferme espoir de grignoter une petite part de marché. Le groupe canadien ne s’est pas trompé  en choisissant le Maroc quant à  un développement économique conjoint. L’emplacement géographique du Maroc  (proximité de l’Europe) lui confère de véritables avantages au vu des  faibles coûts  de revient des transports et d’expéditions. Ajouter à cela, le facteur humain, un manutentionnaire marocain d’exemple, coûte 70% moins cher que son homologue européen pour un temps de travail plus long, sans compter  les contraintes  sociales  tout à fait séduisantes. A ces arguments de choix et, qui expliquent l’engouement des industriels de l’aéronautique pour notre pays, on n’occultera pas les incitations fiscales tout à fait avantageuses que leur fait miroiter l’Etat marocain (exonération et / ou réduction d’impôts à titre d ‘encouragement, etc.). Toutefois, pour que l’embellie de ce secteur soit parfaite, il est un volet non négligeable et auquel le gouvernement marocain devrait s’atteler : la formation. Celle technique de la main-d’œuvre actuelle est d’un niveau moindre. Elle pourrait contribuer à faire lorgner les investisseurs vers d’autres destinations de la production aéronautique, plus concurrentielles, l’Asie notamment. La Chine, à titre d’exemple, produit des Airbus pour son marché local en attendant d’en exporter.

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 18 Novembre 2011

Lu 778 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs