Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le CIO pour que la FIFA s'inspire de ses mesures d'assainissement

Chung s'estime sali par la commission d'éthique




Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach a souhaité lundi que la FIFA, empêtrée avec son patron Sepp Blatter dans un scandale de corruption, s'inspire des réformes menées par l'organe dirigeant des Jeux olympiques.
"Le CIO a mené il y a 15 ans des réformes dans de nombreux domaines (...) si une autre organisation sportive veut faire la même chose, nous n'aurions rien contre et même, nous le saluerions", a-t-il dit lors d'une conférence à Kitzbühel en Autriche, visant dans ses propos l'instance internationale du football.
Le CIO a été amené à reformer son fonctionnement et à exclure certains de ses membres après un scandale de corruption qui avait éclaté autour de l'attribution des JO d'hiver de 2002 à la ville américaine de Salt Lake City.
Les propos de M. Bach interviennent alors que les appels à la démission immédiate de Sepp Blatter de la tête de la FIFA se multiplient, notamment ceux de quatre des principaux sponsors de l'organisation.
Depuis le 27 mai et l'arrestation de plusieurs hauts responsables du football mondial dans un hôtel à Zurich (Suisse), sous l'impulsion de la justice américaine, sur fond de soupçons de corruption à grande échelle, la Fifa vit au rythme des révélations et des scandales.
M. Blatter, président démissionnaire mais qui a prévu de rester en poste jusqu'en février, est visé personnellement depuis fin septembre par une procédure pénale suisse pour un versement présumé illégal de 2 millions de francs suisse (1,8 million d'euros) en faveur de Michel Platini, président de l'UEFA (instance dirigeante du football européen) et favori, jusqu'ici, à sa succession.
Par ailleurs, Chung Mong-Joon a accusé Sepp Blatter d'essayer de le salir à travers sa commission d'éthique, dans une tentative de déstabilisation pour le forcer à retirer sa candidature à la présidence de la FIFA, mardi à Séoul.
M. Chung a affirmé devant la presse que la Chambre d'instruction de la Commission d'éthique l'avait injustement convoqué et que sa recommandation d'interdiction d'exercer toute activité dans le football pendant quinze ans était "indigne".
"On dit que la Commission d'éthique de la Fifa est le tueur de M. Blatter. Ils ne l'attaquent jamais, seulement ceux qui tiennent tête à M. Blatter", a déclaré M. Chung, ancien membre du comité exécutif de la Fifa.
Les enquêteurs estiment que Chung Mong-joon a tenté fin 2010 de faire pencher le vote pour l'attribution du Mondial de football 2022 en faveur de la Corée du Sud, alors candidate, en violation des règles de la Commission d'éthique.
Dans une lettre datant d'octobre 2010, Chung Mong-joon a proposé aux membres du Comité exécutif de la Fifa la création d'un fonds international pour le football (GFF) et la participation de la Corée du Sud à divers projets de soutien dans le monde, à hauteur de 777 millions de dollars jusque 2022.
"Aucune somme d'argent n'a été versée ni de faveurs personnelles distribuées en relation avec le GFF", a déclaré mardi M. Chung, ajoutant que la Fifa avait classé ce dossier en 2010 avant de le rouvrir récemment.
Dans le cadre de ce dossier, Mr Chung, membre de la famille propriétaire de Hyundai, risque une suspension de 15 ans, qui pourrait être assortie de quatre ans supplémentaires pour avoir diffamé la commission, précise-t-il, rapporte l’AFP.
Chung Mong-joon s'est déclaré fin juillet candidat à la présidence de la Fifa, dont l'élection du nouveau dirigeant est prévue le 26 février à Zurich. Se sont également déclarés candidats le président de l'UEFA Michel Platini, le prince jordanien Ali Bin Al Hussein ainsi que l'ancienne star du football brésilien Zico.

Mercredi 7 Octobre 2015

Lu 229 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs