Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le CESE tire la sonnette d’alarme

Le Royaume déficitaire sur la quasi-totalité de ses accords de libre-échange




Le CESE tire la sonnette d’alarme
«Le Maroc enregistre un déficit commercial avec les 55 pays avec lesquels il dispose d’accords de libre-échange (ALE), à l’exception de la zone de l’Association européenne de libre-échange». Ce constat,  préoccupant dressé par le Conseil économique, social et environnemental (CESE), découle de son rapport sur «la cohérence des stratégies sectorielles et accords de libre-échange», adopté à l’unanimité, jeudi à Rabat, à l’occasion de sa 37ème Assemblée générale ordinaire.
Pointant du doigt les innombrables défaillances des ALE signés par le Royaume, le CESE a rappelé  que malgré le vaste potentiel offert par ces accords, la situation actuelle du commerce extérieur  reflète «le déficit de compétitivité des exportations», qui se cache derrière un déficit avoisinant  les 200 milliards de dirhams entre  le Royaume et les partenaires avec lesquels il a signé lesdits accords.
Ayant fait  le choix, depuis son adhésion à l’OMC en 1995, de s’orienter vers l’ouverture de son économie, le Maroc en a payé le prix. 
Au lieu de permettre d’atténuer le déficit commercial qui ne cesse d’augmenter ces dix dernières années, sa stratégie s’est traduite par une contribution négative du commerce extérieur à la croissance.Selon une synthèse du Rapport économique et financier 2013, élaboré par le DEPF, le Maroc a, en effet,  réalisé un taux de croissance annuel moyen de 4,9% par an sur la période 2006-2011, «compte tenu d’une  contribution positive des éléments de la demande finale intérieure, qui n’a pas été confortée par l’évolution des échanges extérieurs qui s’est traduite par une contribution négative de -1,3 point en moyenne sur la période 2006-2011 contre une faible contribution positive de 0,1 point au cours de 1999-2005».
La politique d’intégration irréversible du Maroc à l’économie mondiale a permis, certes, au pays d’enregistrer un certain dynamisme des exportations au cours des dernières années, mais cette amélioration s’est faite, en réalité, à un rythme plus faible que celui des importations.  En moyenne, selon la DEPF, « l’effort à l’exportation du Maroc a oscillé aux alentours de 17% entre 2000 et 2011. Ce taux reste faible par rapport à ceux affichés par la Tunisie ou la Jordanie, ou par certains pays émergents, principalement d’Asie du Sud et les pays d'Europe centrale et orientale (PECO)».  Ce qui s’est traduit, au fil de la dernière décennie, par un recul du taux de couverture des importations par les exportations.
 Sur la période 2000-2005, ce dernier était de 59,9%. Il s’est dégradé de presque 11 points pour s’établir à  49% durant la période allant de 2006-2011. «Ce taux reste pratiquement faible par rapport à la plupart des pays émergents ou de même niveau de développement de l’Asie, des PECO ou de l’Amérique latine» selon la DEPF.  En somme, le Maroc n’a pas profité des ALE. A preuve, sa part de marché mondial a enregistré une quasi-stabilité  qui couvre en fait un repli de cette part avec l’Union européenne, notre principal partenaire commercial. «Celle-ci a baissé, en effet, de 0,6% en 2000 pour se stabiliser autour de 0,5% au cours des dernières années», toujours selon la DEPF.  Aussi le CESE, a-t-il recommandé dans le rapport qu’il a adopté jeudi dernier, «une mise en œuvre plus coordonnée et convergente des stratégies sectorielles afin de contribuer à l’amélioration de la balance commerciale» et d’arrêter l’hémorragie du commerce extérieur. 

Mohammed Taleb
Samedi 26 Avril 2014

Lu 1605 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs