Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le CESE planche sur la RSO






Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a tenu, mercredi à Rabat, sa 64ème session ordinaire, consacrée à la présentation de son projet d'avis sur "La responsabilité sociétale des organisations : mécanismes de transition vers un développement durable".
Cette session, présidée par le président du CESE, Nizar Baraka, a été l’occasion de définir le concept de la responsabilité sociétale des organisations (RSO), de présenter l’état des lieux de ce concept au Maroc, de diagnostiquer la RSO dans les organisations marocaines et de mettre en avant les mécanismes de son application et les bénéfices qui en découleront pour l’ensemble des parties prenantes.
Dans son projet d’avis, le Conseil a relevé que l’intégration de la RSO à l’échelle des organisations marocaines est une démarche d’envergure, qui implique une logique de transformation visant une application progressive, étalée dans le temps et pensée dans une approche d’amélioration continue.
A cet égard, le projet attire l’attention sur l’importance de l’intégration progressive et de la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes sur les principes de la RSO, leurs bénéfices et leur applicabilité. Et de relever que l’intégration de la RSO s’incarne dans la dimension quadripartite entre l’Etat, le tissu économique, les territoires et la société civile, précisant que les interactions croisées entre ces quatre catégories d’acteurs et leurs synergies sont un tout indissociable pour mener à l’efficience des démarches pour l’appropriation de l’approche RSO. 
Dans ce contexte, le Conseil recommande la consolidation du rôle de l’Etat et le respect de ses engagements en faveur d’un développement inclusif en encourageant les démarches de RSO à l’ensemble des parties prenantes et l’ancrage de la gouvernance du développement durable.  Il appelle à favoriser la transition vers l’économie verte, consolider la bonne marche de la responsabilité sociétale par la loyauté des pratiques, l’éthique et la transparence et à renforcer le dialogue social en partenariat avec la société civile. 
Le CESE a mis l’accent également sur la nécessité de mettre en place une Instance nationale pour le développement durable et la RSO, et d’encourager l’investissement socialement responsable. Le Conseil a recommandé aussi de prendre des mesures spécifiques au tissu économique en généralisant les standards de la RSO à l’ensemble des acteurs économiques et aux petites et moyennes entreprises (PME) pour la mise en œuvre de stratégies de la responsabilité sociale des entreprises (RSE).  Le Conseil a proposé aussi d’encourager la société civile et les partenaires sociaux à intégrer les démarches RSO.




Libé
Vendredi 22 Juillet 2016

Lu 800 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs