Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Brésil accroché, en amical, par l’Angleterre

Du pain sur la planche pour Scolari




Le Brésil accroché, en amical, par l’Angleterre
Le Brésil, en quête de repères et de confiance à 11 jours du début de la Coupe des Confédérations, a dû une fois de plus se contenter d'un match nul dimanche (2-2) face à l'Angleterre à Rio de Janeiro.
Les Brésiliens avaient pourtant à coeur de briller devant près de 70.000 spectateurs pour ce match officiel d'inauguration du mythique stade du Maracana, censé être totalement rénové en vue de la Coupe des Confédérations et du Mondial-2014 mais encore en travaux.
La partie a même bien failli ne pas avoir lieu. Jeudi, un tribunal de la ville l'avait interdite en formulant des doutes sur les conditions de sécurité du stade tout juste rouvert il y a un mois. Mais sa décision avait été annulée après une intervention des autorités de Rio.
Sur le terrain, les Brésiliens ont livré une première mi-temps séduisante, se créant de nombreuses occasions face à des Anglais il est vrai apathiques qui n'exerçaient pratiquement pas de pressing. Mais la Seleçao s'est montrée systématiquement brouillonne ou malchanceuse à la finition.
Le jeune prodige Neymar, dont c'était la première sortie officielle depuis son transfert de Santos pour le FC Barcelone, s'est montré incisif à de nombreuses reprises, alors qu'il portait pour la première fois le numéro 10.
Mais c'est en deuxième mi-temps que le match est devenu vraiment haletant, après l'ouverture du score méritée du Brésil, quand Fred a repris victorieusement un ballon renvoyé par la barre transversale, sur un coup franc d'Hernanes (57e). C'est Alex Oxlade-Chamberlain qui concrétisait le réveil anglais d'une frappe puissante des 25 mètres (67e). Puis Rooney plongeait le Maracana dans la stupeur, donnant l'avantage à l'Angleterre d'une superbe frappe enroulée, détournée par un défenseur dans la lucarne, après un contre rapide mené avec James Milner (79e).
Mais les Brésiliens poussés par leur public ont continué à déferler par vagues sur le but anglais. Et Paulinho a égalisé (82e) en reprenant en première intention un centre de Lucas, entré en seconde mi-temps.
La prestation des Auriverde, très friables dès que les Anglais ont un peu élevé leur niveau de jeu, n'a pas dû répondre à toutes les interrogations du sélectionneur Luiz Felipe Scolari, qui pensait détenir "95%" de son groupe pour la Coupe des confédérations en cas de prestation convaincante.
Scolari, qui avait conduit le Brésil à son cinquième et dernier titre mondial en 2002, cherche encore son équipe-type depuis son retour aux affaires en remplacement de Mano Menezes.
Son bilan est pour le moment assez terne, avec une seule victoire en six rencontres amicales, pour quatre nuls et une défaite (2-1) contre... l'Angleterre à Wembley en février.
"Felipao" pourra effectuer ses derniers réglages lors du match amical contre la France, le 9 juin à Porto Alegre.
Ensuite, ce sera pour la jeune Seleçao (26 ans de moyenne d'âge) l'heure de vérité avec la Coupe des Confédérations, où elle affrontera le Japon, le 15 juin, en ouverture, puis le Mexique, le 19 à Fontaleza, et l'Italie, le 22 à Salvador, avant peut-être les demi-finales et la finale.

AFP
Mardi 4 Juin 2013

Lu 164 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs