Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Bolchoï, en tournée à Londres, tente de faire oublier les scandales




Le Bolchoï, en tournée à Londres, tente de faire oublier les scandales
Le ballet du Bolchoï entame depuis lundi une tournée qu’il espère triomphale à Londres dans l’espoir de prouver que sa troupe reste l’une des meilleures au monde, après les scandales et l’attaque à l’acide contre son directeur artistique.
 Depuis sa première tournée dans la capitale britannique, en 1956, en pleine Guerre Froide, qui avait révélé de nombreux talents dont la légendaire ballerine soviétique, Galina Oulanova, le théâtre russe bénéficie d’une réputation quasi-mythique à Londres.
“A Moscou, nous sommes l’un des théâtres que les gens fréquentent. Mais à Londres, ils nous ont attendu pendant plusieurs années et c’est toujours un événement lorsque le Bolchoï se produit dans cette ville. Nous le ressentons”, a déclaré à l’AFP la première ballerine Maria Alexandrova, qui va participer à plusieurs spectacles.

“Ce que je souhaite c’est que le théâtre soit aussi bon et intéressant que possible”, a ajouté la danseuse, qui a reçu le titre d’artiste du peuple, la plus haute distinction artistique russe. Pour cette nouvelle tournée, qui a débuté avec “Le Lac des Cygnes” au Royal Opera house, la troupe compte en effet faire parler d’elle pour ses talents, et faire oublier si possible les nombreux scandales, qui ont entaché la prestigieuse institution depuis l’agression à l’acide en janvier contre son directeur artistique, Sergueï Filine.
Les scandales se multipliant, début juin, la prestigieuse scène a annoncé se séparer de son danseur vedette Nikolaï Tsiskaridzé.
Peu après, début juillet, c’est la danseuse vedette Svetlana Zakharova qui a créé la polémique en annonçant son refus de danser dans une première du ballet Onéguine.
Ensuite, contre toute attente, les autorités russes ont annoncé le limogeage du directeur de longue date du Bolchoï, Anatoli Iksanov.
Et enfin, dernier drame en date, mi-juillet, un violoniste a trouvé la mort après être tombé dans la fosse d’orchestre.
“Tous ces scandales nous ont touchés”, a reconnu Maria Alexandrova. “Mais les membres du Bolchoï sont des personnes incroyablement professionnelles et chacun trouve consolation dans le travail, dans ses rôles. C’est pour cela que nous venons au théâtre: pas pour les scandales mais pour être sur scène”, a-t-elle ajouté.

AFP
Vendredi 2 Août 2013

Lu 1332 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs