Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Bayern et l’Atletico Madrid qualifiés pour les demies

Quart de finale retour de la Ligue des champions




Le Bayern et l’Atletico Madrid qualifiés pour les demies
Le Bayern Munich, qui a difficilement battu Manchester United 3 à 1, et l’Atletico Madrid, vainqueur au forceps du FC Barcelone (1-0), se sont qualifiés mercredi pour les demi-finales de la Ligue des champions.
Ces deux clubs complètent le dernier carré européen, également composé depuis mardi du Real Madrid et de Chelsea, qui ont respectivement éliminé Dortmund (3-0, 0-2) et le Paris SG (2-0, 1-3).
Le tirage au sort (intégral, c’est-à-dire sans tête de série ni protection nationale) des demi-finales aura lieu ce vendredi à la mi-journée au siège de l’UEFA à Nyon (Suisse). Les demies auront lieu les 22 et 23 avril pour les matches aller et les 29 et 30 avril pour les matches retour. La finale aura lieu le 24 mai à Lisbonne.
Pour le tenant du titre munichois, tenu en échec à l’aller (1-1), la qualification a été dure à obtenir face à des Mancuniens qui lui ont longtemps tenu la dragée haute.
C’est d’ailleurs Patrice Evra qui a ouvert le score pour ManU, d’une frappe splendide dans la lucarne à la réception d’un centre en retrait de Valencia (57e).
Mais les hommes de David Moyes, justement récompensés de leurs velléités offensives, n’ont tenu leur exploit qu’une minute, puisque Mandzukic a égalisé sur l’engagement en reprenant d’une tête plongeante un centre de Ribéry.
Le Bayern, qui n’a pas eu le temps de tergiverser, prenait pour la première fois l’avantage à la marque sur les deux manches avec un but de Muller, servi par un centre de Robben (68).
Le Néerlandais donnait plus d’ampleur à la qualification des hommes de Pep Guardiola, avec un 3e but inscrit en soliste (76).
La logique ayant été respectée à Munich, c’est de Madrid qu’est venue la demi-surprise de ces quarts de finale, créée par l’Atletico Madrid qui a sorti le Barça contre lequel il ne partait pas forcément favori à ce stade de la compétition.
En privant les Catalans d’une 7e demi-finale consécutive, les Colchoneros confirment sur la scène continentale leur émergence, eux qui sont actuellement aux commandes de la Liga, devant Barcelone et le Real Madrid, respectivement relégués à un et trois points. Les quatre précédentes confrontations cette saison entre les deux équipes ayant abouti sur des matches nuls, l’issue de ce quart retour ne pouvait qu’être serrée après le 1-1 de l’aller qui plaçait toutefois les Madrilènes en ballottage légèrement favorable.
Motivés comme jamais, les hommes de Diego Simeone ont rapidement ouvert la marque par Koké dès la 5e minute.
Sans peps, sans idée, Messi et Iniesta étouffés par l’incessant pressing collectif adverse, ce décevant Barça n’a jamais pu vraiment inquiéter Courtois, le portier madrilène.
L’Atletico atteint les demies pour la première fois depuis la saison 1973-1974. Cette saison-là, il avait même été jusqu’en finale, finalement perdue contre le Bayern Munich. 

Déclarations des coachs
 
Pep Guardiola (entraîneur du Bayern Munich) 
 
“Je savais que ce serait difficile. C’est la Ligue des champions, les quarts de finale, et Manchester avait mis un gardien et huit joueurs dans sa surface. Mais on a su être patient et aussi eu un peu de chance en fin de match. Maintenant on est en demi-finales et je suis très, très fier de mon équipe. En seconde période, on a plus écarté le jeu mais il fallait rester prudent car ils cherchaient à contrer avec Welbeck et Rooney. On a eu la chance d’égaliser très vite. (Atletico qui élimine le Barça) L’Atletico fait une saison impressionnante: ils sont premiers en championnat, qualifiés en demi-finales de la Ligue des champions. On ne peut que les féliciter. (Préférence comme prochain adversaire?) Madrid et Chelsea sont des classiques, et il y a un outsider tel l’Ateltico que personne n’attendait mais qui a mérité sa place. On est en demies, toutes les équipes sont fortes”.
 
David Moyes (entraîneur de Manchester United) 
 
“Je pense que mes joueurs ont fait un excellent travail ce soir, la seule erreur est d’avoir laissé le Bayern égaliser après quelques secondes. On a eu une belle occasion d’égaliser à 2-2. On a eu plus d’occasions qu’eux en première période. (perte de concentration après l’ouverture du score) Peut-être mais j’ai une équipe de joueurs expérimentés et c’est quelque chose qu’on apprend à l’école de rester concentré sur son boulot. On avait fait un excellent travail de marquage pour les contenir et c’est décevant d’avoir cédé aussi vite”. 
 
Diego Simeone (entraîneur de l’Atletico Madrid) 
 
“Les supporteurs ont été fantastiques. Je ne sais pas si ça a influé sur les joueurs du Barça, mais cela a  été déterminant pour nous, ça nous a rempli d’une énergie positive tout au long du match. Nous avions prévu un match en deux phases, d’abord avec un pressing très haut dans leur surface et ensuite, quand ils franchissaient ce rideau, il fallait revenir, resserrer les lignes, les attendre et contrer. Cela a été du bon travail. (Sur la qualification) Nous maintenons toujours la même humilité, cela fait 40 ans que nous n’avions pas connu ça (une demi-finale de C1, NDLR). Nous avons confiance dans notre travail, dans cette opportunité qui nous est offerte. Notre envie, c’est d’être compétitifs”. 
 
Gerardo Martino (entraîneur du FC Barcelone) 
 
“Je pense que l’équipe a fait front. Il est impossible que la manière de jouer du Barça s’apparente à celle de l’Atletico. Si le Barça veut l’emporter, il doit jouer avec sa manière habituelle. Il y a eu une très grande différence entre les deux équipes au cours des vingt premières minutes. Ils ont eu des occasions, nous aussi et peut-être que si nous les avions concrétisées, le match aurait été différent. Sur ces premières minutes, le jeu s’est déroulé de la manière que désirait l’Atletico, avec des grands ballons, des ballons de récupération. Ce n’est pas que nous n’avons pas pu égaler leur intensité, c’est que nous n’avons pas pu enchaîner cinq passes pour commencer à jouer. Il n’y a pas eu de grandes différences, à part qu’une équipe a pu l’emporter sur l’autre”. 

AFP
Vendredi 11 Avril 2014

Lu 118 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs