Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Bayern et Man. City qualifiés

Ligue des champions




Le Bayern et Man. City qualifiés
Le Bayern Munich et Manchester City se sont qualifiés mardi soir pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, contrairement au Real Madrid et au Paris Saint-Germain, qui ont chacun laissé filer une belle occasion.
Les Bavarois ont poursuivi leur sans-faute dans le groupe D avec une quatrième victoire en quatre matches, cette fois sur le terrain des Tchèques du Viktoria Plzen (1-0) grâce à un but de Mario Mandzukic.
Avec 12 points, ils devancent de trois longueurs les Citizens, qui ont battu, le CSKA Moscou 5-2, doublé de Sergio Aguero et triplé d’Alvaro Negredo à la clef.
Jamais Manchester City ne s’était qualifié pour les huitièmes de finale de la grande Europe, même ces dernières saisons avec le soutien financier d’un fonds d’investissement d’Abou Dhabi.
Il n’y a donc plus beaucoup de suspense dans cette poule, où Russes et Tchèques n’ont plus qu’à se disputer la troisième place, qualificative pour la Ligue Europa en guise de lot de consolation.
Pour le Real Madrid, la place en huitièmes de finale est quasiment assurée puisque les joueurs de Carlo Ancelotti sont allés faire match nul 2-2 sur la pelouse de la Juventus Turin et comptent désormais dix points.
Mais tout reste à faire dans la course à la deuxième place,entre Galatasaray, le FC Copenhague et la Juventus, pour l’instant dernière avec trois unités.
Les Italiens auraient pu bel et bien se relancer en cas de victoire chez eux mais ils sont tombés sur une équipe du Real qui n’avait visiblement pas envie de faire le chemin du retour à vide, sans point supplémentaire dans la soute.
La Juventus Turin a ouvert le score sur un penalty sifflé pour une faute du défenseur français Raphaël Varane et converti par Arturo Vidal mais ils ont été rejoints au score après un but de Cristiano Ronaldo, et même menés.
En grand danger à la suite du deuxième but madrilène, signé Gareth Bale, les Italiens ont finalement arraché le point du match nul grâce à un buteur espagnol, Fernando Llorente.
La Juve de Paul Pogba, qui a de grandes ambitions cette année, devra désormais jouer le tout pour le tout contre le FC Copenhaque, à domicile, puis sur le terrain de Galatasaray, en décembre.
Si elle ne se réveille pas très vite, elle pourrait subir l’humiliation de finir la phase de poules derrière Copenhague, qui a signé au Danemark une courte victoire sur les Turcs (1-0) grâce à une réalisation de l’ancien Toulousain Daniel Braaten.
Dans le groupe A, les deux matches de la soirée se sont soldés par des nuls 0-0, entre le Shakhtar Donetsk et le Bayer Leverkusen, d’une part, et entre la Real Sociedad et Manchester United, d’autre part.
La hiérarchie n’a donc pas changé après ces rencontres: Manchester est toujours premier (avec huit points), le Bayer est toujours deuxième (sept points), le Shakhtar troisième (cinq points) et la Real dernière (un point).
Le PSG, qui avait martyrisé Anderlecht il y a deux semaines en Belgique, a cette fois-ci fait match nul 1-1 contre les mêmes Belges et devra donc attendre avant de valider ou non son billet pour les huitièmes  Les champions de France restent en tête de leur groupe avec10 points et trois longueurs d’avance sur leur prochain adversaire, l’Olympiakos Le Pirée, qui a dominé 1-0 le Benfica Lisbonne.

Le Bayern rejoint le Barça
dans les annales


Le Bayern Munich a égalé le record de neuf victoires consécutives en Ligue des champions, détenu par le FC Barcelone depuis la saison 2002-03, en s’imposant mardi sur la pelouse du Viktoria Plzen (0-1).
Le tenant du titre peut s’emparer seul du record en cas de victoire le 27 novembre sur le terrain du CSKA Moscou, lors de l’avant-dernière journée de la phase de poules.
Le géant bavarois avait débuté sa série la saison dernière sous la houlette de Jupp Heynckes en s’imposant à domicile face à la Juventus Turin (2-0) en quarts de finale. Il avait enchaîné en s’imposant en Italie (2-0) puis en dominant le Barça à deux reprises (4-0, 3-0) en demi-finale avant de battre Dortmund (2-1) en finale à Wembley.
Le Bayern de Pep Guardiola, ex-mentor du Barça, a pris le relais cette saison en s’imposant sur le CSKA Moscou (2-0), à Manchester (1-3) puis deux fois contre Plzen (5-0, 0-1). Au total, le +Rekordmeister+ a inscrit 25 buts pour seulement 2 encaissés.
C’est le deuxième record pour Pep Guardiola avec le Bayern après celui de 36 matches sans défaite en Bundesliga égalé samedi à Hoffenheim, 30 ans après Hambourg.

Ils ont dit

Antonio Conte (entraîneur de la Juventus): “C’est un résultat positif. La volonté des joueurs m’a fait plaisir, comme le fait d’avoir affronté le Real Madrid à visage découvert. C’était une très bonne Juve, dans l’organisation, la préparation, l’intensité. Mais en deuxième période, nous avons un peu baissé d’intensité, et alors on risque toujours de le payer. En contres, des joueurs comme Ronaldo ou Benzema peuvent frapper.

Carlo Ancelotti (ITA/entraîneur du Real Madrid): “Nous progressons, mais nous avons encore un peu d’amnésie, nous perdons l’équilibre, comme en fin de première période. La position de Pogba nous a gênés, nous étions trop bas, puis en seconde période, nous avons été bien meilleurs. Pour la qualification, la Juve a plus de qualité. Lever le pied contre Galatasaray au prochain match? A Bernabeu, il n’y a qu’une seule route, la victoire.”

Jagoba Arrasate (entraîneur de la Real Sociedad, au micro de la télévision espagnole): “J’ai félicité les joueurs, nous avons fait un très grand effort et quand l’équipe y parvient elle mérite des félicitations. Ce point obtenu doit nous renforcer. Nous aurions aimé mieux jouer mais quand on n’y arrive pas c’est aussi à cause de l’adversaire. Ils nous ont mis en danger mais nous avons eu de bons passages, excepté le début de la seconde période.

David Moyes (manageur de Manchester United): “Nous voyons ce match nul comme une occasion perdue, parce que nous avons eu des opportunités claires en seconde période. C’est dommage. (Sur le penalty sifflé pour une faute sur Ashley Young) J’ai parlé avec lui et il me dit qu’on le pousse. L’arbitre est très proche, il n’y a rien à dire de plus. (Sur la situation en vue de la qualification) Nous nous trouvons en bonne position.

Reuters
Jeudi 7 Novembre 2013

Lu 254 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs