Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Bayern en finale sans faire dans le détail




Le Bayern en finale sans faire dans le détail
On entend parfois dire qu’il n’y a pas de logique en football. Certes, mais voir le FC Bayern München dominer facilement Guangzhou Evergrande FC n’est pas vraiment une surprise. Largement supérieurs lors de la première demi-finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013, disputée mardi au stade d’Agadir,les Bavarois ont passé le premier obstacle sur la route de leur cinquième titre de l'année.
Les tentatives de Philipp Lahm et Mario Götze en début de match sont respectivement hors cadre et contrée, mais montrent les intentions allemandes : faire la différence d’entrée. Message reçu par Thiago, qui récupère un ballon qui traîne dans la surface pour frapper en pivot. L’Espagnol ne trouve que le poteau gauche de Zeng Cheng (16’). Huang Bowen stoppe ensuite illicitement la chevauchée de Franck Ribéry, qui envoie le coup franc consécutif dans les nuages (20’). Toni Kroos est plus précis sur un une-deux avec Götze, mais sa demi-volée du gauche fait trembler la barre (25’).  Le verrou asiatique finit par céder sur une nouvelle attaque groupée. Mario Mandzukic et Thiago sont successivement dépossédés du ballon, qui flotte presque par hasard jusqu’à Ribéry. Le Français garde tout son calme pour placer une volée du gauche croisée sous le ventre de Cheng (40’, 0:1). Il a fallu 40 minutes aux Allemands pour trouver l’ouverture, il ne leur faut que quatre pour se frayer un deuxième passage. Celui-ci passe par la droite, d’où centre Thiago pour une tête plongeante d’un Mandzukic aussi seul que précis (44’, 0:2).

Une minute
de suspense


 A la reprise, Muriqui, le plus dangereux des Asiatiques, a une occasion en or - annihilée par un retour expresse du TGV Lahm - de relancer le suspense (47’). Au lieu de cela, Götze l’enterre définitivement sur la relance d’une frappe en rupture déviée par Sun Xiang (47’, 0:3). Dépassés - et sans doute découragés - les champions d’Asie s’efforcent d’éviter le naufrage. Cheng s’y emploie sur deux frappes de Götze (60’, 68’), et sa transversale l’aide sur une tentative de Ribéry (66’). Un dernier coup d’éclat de Ti’Franck, avant de prendre place sur le banc, Pep Guardiola donnant du temps de jeu à ses remplaçants Javi Martinez, Xherdan Shaquiri et Claudio Pizarro. Tous les trois participent à la passe à dix bavaroise qui dure jusqu’au coup de sifflet final.
En finale, les Munichois affronteront le vainqueur de Raja de Casablanca - Atlético Mineiro, la deuxième demi-finale devant avoir lieu hier à Marrakech, et dont le perdant défiera Guagzhou pour le lot de consolation.

Libé
Jeudi 19 Décembre 2013

Lu 148 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs