Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Barça mis en examen pour délit fiscal présumé

Transfert de Neymar




Le Barça mis en examen pour délit fiscal présumé
Le FC Barcelone a été mis en examen jeudi pour “délit contre le Trésor public” par un juge de l’Audience nationale de Madrid, qui instruit une plainte visant l’ex-président du club au sujet du transfert de Neymar, a-t-on appris de source judiciaire.
“Le juge Pablo Ruz met en examen le FC Barcelone pour un délit contre le Trésor public (espagnol) en lien avec le transfert du joueur brésilien”, a dit cette source, précisant que le magistrat avait également ordonné une série d’actes d’enquête pour éclairer la situation fiscale du club catalan.
Le magistrat a ainsi suivi l’avis du parquet, qui, dans un arrêt rendu cette semaine, avait fait état de transactions apparues en marge du transfert de Neymar et, selon lui, “parfois basées sur des contrats simulés”. Le procureur estimait que “au minimum” 10 millions d’euros en 2011 et 27,92 millions en 2013 n’avaient apparemment pas fait l’objet de versements au fisc, chiffrant le manque à gagner à 9,1 millions d’euros.
Pour faire la lumière sur cette opération, le juge Ruz souhaite notamment obtenir les “déclarations fiscales volontaires” émises en 2011, 2012 et 2013 par le Barça concernant le transfert de l’attaquant de 22 ans, a-t-on appris de même source. Il veut également établir si le Brésilien peut être considéré comme “non-résident fiscal” en Espagne pour l’année 2013 et demande à ce qu’un fonctionnaire du Trésor public établisse l’impact fiscal de ces transactions réalisées en marge du transfert, évalue l’étendue de la possible fraude et propose une régularisation fiscale. Au total, le Barça a chiffré à 86,2 millions d’euros l’addition de dépenses liées à l’arrivée de Neymar en 2013 et d’autres effectuées en marge de l’opération, sans prendre en compte le salaire de base garanti au joueur.
Le transfert de Neymar défraie la chronique depuis le dépôt d’une plainte d’un “socio” (supporteur-membre) du Barça pour “appropriation indue”, un délit apparenté en droit français à un abus de bien social. 
Cela avait entraîné la démission du président du club espagnol, Sandro Rosell, le 23 janvier.
Dans un souci de transparence, son ex-bras droit et successeur, Josep Maria Bartomeu, avait ensuite révélé les détails financiers du transfert, pour un montant de 57,1 millions d’euros. Mercredi soir, le Barça a réaffirmé dans un communiqué que “la manière de procéder du club avait été dans l’opération du transfert de Neymar (...) entièrement conforme aux règles juridiques en vigueur”.

Rudes voyages pour le Barça 
et l’Atletico
 
 
 
Le FC Barcelone et l’Atletico, en tête du Championnat d’Espagne avec le Real Madrid, abordent deux déplacements difficiles ce week-end pour la 25e journée, respectivement contre la Real Sociedad et Osasuna, mais sont en confiance après leurs excellents résultats en Ligue des champions.
Sur le papier, le match le plus compliqué est celui du Barça, qui retourne à Saint-Sébastien samedi soir (19h00 GMT), soit dix jours après y avoir obtenu un match nul (1-1) synonyme de qualification pour la finale de la Coupe du Roi. Certes, tous les voyants sont au vert pour les Catalans après leur précieuse victoire sur la pelouse de Manchester City mardi en huitièmes de finale aller de la C1 (0-2).
Mais la Real Sociedad du Français Antoine Griezmann, 14 buts en Liga cette saison, est invaincue à domicile toutes compétitions confondues depuis le 10 décembre et un revers contre le Bayer Leverkusen (0-1). Quant au Barça, il n’a plus gagné depuis 2007 à Anoeta, où le club basque, 6e à quatre points de la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions, compte bien rééditer son exploit de la saison passée (victoire 3-2 contre le futur champion barcelonais).
L’Atletico, de son côté, se rend dimanche soir (20h00 GMT) à Pampelune pour défier Osasuna, 14e de Liga. 
Les “Colchoneros” se sont eux aussi imposés mercredi en huitième de finale aller de C1, contre l’AC Milan (0-1), mais ils devront éviter tout relâchement face aux Navarrais, qui ont déjà fait trébucher chez eux le Barça (0-0) puis le Real (2-2).Enfin, les choses devraient être plus faciles pour le Real, qui reçoit samedi (15h00 GMT) le promu Elche (13e) avant d’aborder son propre huitième de finale de C1 mercredi prochain contre Schalke 04.
La “Maison blanche”, sur la pente ascendante, n’a perdu aucune de ses 25 dernières rencontres et est actuellement deuxième au classement derrière le Barça, premier en vertu d’une meilleure différence de buts (+52 contre +44). L’Atletico, troisième avec le même nombre de points que ses deux rivaux (60 points), affiche pour sa part une différence de buts de +43.
 


AFP
Samedi 22 Février 2014

Lu 146 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs