Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Barça, freiné, laisse le Real s'échapper




Le Barça, freiné, laisse le Real s'échapper
Le FC Barcelone n'a pu faire mieux qu'un triste nul (0-0) sous la pluie de Getafe samedi pour la 15e journée du championnat d'Espagne, perdant du terrain vis-à-vis du Real Madrid, désormais assuré de passer la trêve de fin d'année en tête.
Alors que le leader merengue avait su s'imposer dans la douleur vendredi soir à Almeria (4-1), le Barça a été freiné samedi après-midi par un adversaire courageux, montrant trop de déchet offensif malgré un coup franc de Lionel Messi expédié sur la barre. 
Le club catalan (2e, 35 pts), relégué à quatre longueurs du Real (39 pts), est désormais sous la menace de l'Atletico Madrid (32 pts), qui devait recevoir hier  Villarreal.
"Nous voilà à quatre points et c'est dommage. C'est vrai qu'il reste encore beaucoup de matches (de championnat) mais c'est un pas en arrière", a déploré le capitaine Xavi au micro de la chaîne espagnole GolTV.
Peut-être le Barça a-t-il laissé trop d'influx dans son choc victorieux face au Paris SG mercredi en Ligue des champions (3-1). En tout cas, il a semblé en manque d'allant, loin du récital offensif livré par les "trois ténors" Messi, Luis Suarez et Neymar face aux Parisiens.
Il faut dire que cette fois, "Ney" était resté à Barcelone en raison de douleurs à une cheville et que Messi n'a pas semblé très en verve sur une pelouse médiocre, concédant plusieurs pertes de balle inhabituelles.
De plus, Getafe s'est employé à compliquer l'équation en défendant très bas et en réduisant les espaces.
Ni Luis Suarez (20) ni Pedro (39) ou Xavi (40) n'ont pu forcer ce verrou. Pas plus que les coups de pied arrêtés de Messi, avec un coup franc expédié sur la transversale (52) et un autre repoussé par le portier de Getafe Vicente Guaita (58).
D'ailleurs, avec un peu de chance, le club de la banlieue de Madrid a bien failli mettre le Barça en fâcheuse posture: Angel Lafita aurait pu obtenir un penalty pour une main de Dani Alves (22) et il a vu sa puissante frappe sortie d'une claquette par le gardien barcelonais Claudio Bravo (33).
Au fil des minutes, le match s'est transformé en véritable attaque-défense: le Barça a multiplié les déferlantes avec notamment les débordements de Jordi Alba sur l'aile gauche, mais sans trouver la faille. Et malgré les entrées en jeu d'Andres Iniesta ou Munir, Barcelone a finalement dû se résigner à partager les points.
"C'est un match nul négatif pour nous mais l'équipe restait sur une dynamique positive et il faut poursuivre sur cette voie", a jugé Xavi. 
Au final, ce résultat reste une douche froide pour les Catalans, passés à côté d'une belle opportunité de pouvoir prendre la tête avant la trêve: deux victoires lors des deux dernières journées de 2014 leur auraient garanti de détrôner le Real Madrid, qui sera absent le week-end prochain pour cause de participation au Mondial des clubs au Maroc.
Décidément, tout sourit à la "Maison blanche", qui reste sur 20 victoires consécutives toutes compétitions confondues et va pouvoir aborder la conquête de ce titre mondial avec l'esprit libre.

Lundi 15 Décembre 2014

Lu 104 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs