Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Barça double le Real au Bernabeu




Le Barça double le Real au Bernabeu
Un triplé de Lionel Messi, dont deux penalties, a permis au FC Barcelone d’aller renverser le Real Madrid (4-3) et de croire à nouveau au titre, après un clasico nerveux qui a offert les commandes à l’Atletico après la 29e journée du Championnat d’Espagne.
Des rebondissements en pagaille, trois penalties sifflés au total, un carton rouge pour Sergio Ramos et au bout du compte, un suspense retrouvé en Liga: ce match au stade Bernabeu fera sans doute beaucoup parler mais le Barça, qu’on annonçait en fin de cycle, tient un authentique exploit. Il lui a fallu pour cela revenir deux fois au score malgré un but précoce d’Andres Iniesta (7). Un doublé de Benzema (20, 24) a mis le Real devant, avant que Messi n’égalise (42) et que la rencontre devienne folle avec un penalty de Cristiano Ronaldo (55) puis deux de Messi (65, 84).
Au classement, le Barça (69 points) recolle à un petit point de la tête, qu’occupe désormais l’Atletico (70), vainqueur un peu plus tôt du Betis Séville (2-0) grâce à Gabi et Diego Costa. Les Colchoneros devancent le Real (70) à la faveur de la différence de buts particulière.
Au-delà de l’aspect comptable, la dynamique du Real, invaincu depuis cinq mois, est cassée. Et celle du Barça relancée grâce à une victoire au bout d’une guerre des nerfs.
D’entrée, un premier coup de théâtre a secoué le Bernabeu lorsque Messi a lancé dans la surface Andres Iniesta, auteur d’un coup de canon du gauche sous la barre (7).
Mais après un échec de l’attaquant argentin, parti seul face au gardien (15), le Real a retrouvé ses esprits grâce à Benzema, qui s’est racheté de plusieurs ratés initiaux: d’abord sur une tête après un centre de Di Maria (20), puis un enchaînement contrôle-volée imparable sur une passe de l’Argentin (24).
 
Ramos expulsé 
 
A leur tour, les Madrilènes ont manqué le K.-O., Benzema trouvant Gerard Piqué sur sa ligne (27) et expédiant à côté une jolie tête en extension (45). Ce qui a permis à Messi d’égaliser d’une frappe au ras du poteau et devenir l’unique meilleur buteur de l‘histoire des clasicos avec ce 19e but. Avec un score de 2-2 à l’entracte, l’intrigue était revenue à son point de départ.
Mais il a suffi d’un déboulé de Cristiano Ronaldo pour déchaîner à nouveau les passions. Le Portugais, apparemment accroché hors de la surface par Dani Alves, s’est écroulé à l’intérieur et l’arbitre a sifflé un penalty généreux que “CR7” s’est empressé de transformer (55).
Après un tel coup de tonnerre, Sergio Ramos aurait dû éviter de prêter le flanc à une éventuelle compensation. Mais le défenseur madrilène a retenu dans la surface Neymar qui filait au but et l’arbitre n’a pu que siffler à nouveau: carton rouge et penalty pour Messi, buteur avec sang-froid (65). A dix contre onze et sans Benzema remplacé par un défenseur, le Français Raphaël Varane, il restait une demi-heure à tenir pour le Real.
Proche d’encaisser un quatrième but sur une frappe de Dani Alves sur le poteau (74), Madrid a finalement cédé lorsque Xabi Alonso a bousculé Iniesta dans la surface, provoquant un nouveau penalty transformé par Messi pour son 21e but en Liga cette saison (84). 

Ils ont dit
 
Gerard Piqué (défenseur 
du FC Barcelone):
 
 “Nous savions que pour gagner le championnat il fallait gagner ici. Je crois qu’on a vu un spectacle splendide de la part des deux équipes, qui ont été très offensives. (Sur l’arbitrage) Nous sommes dans un pays où on voit un spectacle magnifique et ensuite on parle seulement de l’arbitrage. C’est très injuste pour ce sport. L’action avec Cristiano, il n’y a pas faute, mais ce sont des décisions qui se prennent sur des dixièmes de seconde, ça n’a pas influé sur le résultat. Gagner ici c’est toujours frapper un grand coup. (Sur le rendement du Barça) Douter de cette équipe n’est pas compréhensible, il y a tellement de qualité, des joueurs d’envergure mondiale. Ce soir nous avons eu beaucoup de possession, nous avons créé des occasions, et nous avons remporté ce match de manière méritée”.
 
Cristiano Ronaldo 
(attaquant du Real Madrid):
 
 “Nous sommes tristes parce que nous méritions mieux, mais la lutte continue. Nous avons neuf matches, nous sommes à égalité avec l’Atletico, un point devant le Barça, nous sommes bien. (Sur l’arbitrage) Ce sont beaucoup d’erreurs pour un seul match. Pour un Real-Barça il faut un arbitre au niveau. Les décisions ne peuvent pas se prendre correctement quand on est aussi nerveux. Ça me fait penser que les matches ne se gagnent pas que sur le terrain, peut-être qu’une aide du dehors peut aider. Mon penalty est peut-être hors de la surface mais ça fait beaucoup. C’est une lutte difficile mais peut-être que beaucoup de gens voulaient qu’aujourd’hui nous ne gagnions pas.”
 
Marcelo (défenseur 
du Real Madrid, au micro 
de Canal+ Espagne): 
 
“C’est très difficile de perdre un match comme ça, mais bon. Nous avons un match important à Séville (mercredi). Il faut faire front et rester debout, penser aux matches à venir. Nous avons essayé de faire ce que l’entraîneur (Carlo Ancelotti) nous a demandé. Mais on ne peut pas toujours garder sa cage inviolée même si ça a été le cas pour beaucoup de nos matches cette saison. Aujourd’hui, nous n’avons pas pu. (Sur la suite de la Liga) Beaucoup de choses peuvent encore se passer. Il faut garder la tête haute. Le championnat se gagne sur tous les matches. Le Barça est une grande équipe et nous, nous devons aller de l’avant. (Sur l’arbitrage) Je ne veux pas parler de l’arbitre.” 

AFP
Mardi 25 Mars 2014

Lu 110 fois


1.Posté par plékhanov le 25/03/2014 15:01
Le même arbitre pour les deux matches ,aller et retour, entre les deux équipes, c'est déjà fort suspect... Comme quoi il n' y a pas qu'en Afrique que les résultats des matches de football souffrent de motifs extra-sportifs.
Le Barça demeure la meilleure équipe du monde et n'a besoin ni du cinéma de Neymar qui gagnerait beaucoup à rester le très bon attaquant qu'il est, ni des coups de mains ridiculement flagrants de l'arbitre.
Le Réal compte parmi ses joueurs trop de tocards dont l'auteur des deux buts Benzema et qui en a raté au moins quatre autres sur des balles en or.
Enfin,chaque téléspectateur voit ce qu'il veut et c'est ainsi,mais Ronaldo a été bel et bien fauché deux fois dans la surface de réparation et n'a obtenu qu'un seul pénalty; Ramos n'a pas touché du tout Neymar bien qu'il soit difficile de ne pas croire le contraire ,mais le come-back de la caméra le prouve.
C'est le Football et pour l'essentiel c'est à dire le spectacle,les deux équipes nous ont bien régalés malgré tout...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs