Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Barça déroule et le Real revient de loin Luis Enrique partant




Fin annoncée pour Luis Enrique: l'entraîneur du FC Barcelone a profité d'un récital contre Gijon (6-1) et d'une prise de pouvoir en tête du Championnat d'Espagne pour officialiser son départ en fin de saison, avec l'espoir d'achever ses trois années de mandat en beauté.
Hasard du football, le technicien asturien a bénéficié d'un beau cadeau d'adieu puisque son Barça a doublé le Real Madrid à la faveur d'un match nul de l'équipe de Zinédine Zidane contre Las Palmas (3-3) marqué par l'exclusion méritée de l'attaquant madrilène Gareth Bale.
L'histoire retiendra que le soir où le Barça (1er, 57 pts) a perdu son entraîneur, il a retrouvé une première place de Liga que le Real (2e, 56 pts, un match en moins) occupait sans discontinuer depuis octobre.
La décision de Luis Enrique n'est pas vraiment une surprise, tant le technicien asturien, âgé de 46 ans, avait entretenu le doute sur l'issue de son contrat s'achevant en juin. Mais "Lucho", nommé en 2014, a justifié sa décision de partir par l'usure d'un poste extrêmement exposé.
"La raison, c'est la manière dont je vis cette profession. Cela signifie pour moi très peu d'heures de repos et de déconnexion", a expliqué le technicien, prenant tout le monde de court en conférence de presse d'après-match.
Son choix a, peut-être été influencé par la déroute subie mi-février en huitièmes de finale aller de Ligue des champions à Paris (4-0), qui a fragilisé son statut sur le banc catalan même s'il reste un match retour à disputer mercredi prochain.
En dépit de ce couac, Luis Enrique restera sans doute comme l'entraîneur qui a conduit le Barça vers "un nouvel âge" d'or", selon les mots du défenseur catalan Gerard Piqué.
Après les triomphes de l'ère Pep Guardiola (2008-2012), son prédécesseur et ami, "Lucho" a réveillé l'effectif barcelonais, décrochant huit titres sur dix possibles en deux saisons et demie, dont la C1 2015.
Cette saison, malgré une situation mal engagée en Ligue des champions, son équipe est qualifiée pour la finale de la Coupe du Roi fin mai et est à la lutte pour le titre en Championnat d'Espagne. Et ses joueurs ont montré qu'ils ne lâcheraient pas prise en expédiant le Sporting Gijon mercredi au Camp Nou lors de la 25e journée de Liga.
Déchaîné, le Barça s'est imposé sur une tête lobée de Lionel Messi (9e), un but de Juan Rodriguez contre son camp (11e), une volée splendide de Luis Suarez (27e), un tir de Paco Alcacer (49e), un coup franc magistral de Neymar (65e) et une frappe de mule d'Ivan Rakitic (87e). Carlos Castro a sauvé l'honneur pour le Sporting Gijon (21e)
"Il nous reste trois mois passionnants", a souligné Luis Enrique après la rencontre, rapporte l’AFP.
"Avec l'aide de tout le monde et si les astres s'alignent, nous allons renverser la situation au match retour (contre Paris). Mon engagement sera total pendant ces trois mois", a promis le technicien, alors que les noms de Jorge Sampaoli (Séville) ou Ernesto Valverde (Bilbao) circulent pour sa succession.
Et tout le Barça espère un départ en beauté de l'entraîneur asturien. "Luis Enrique nous a apporté des succès, mais il peut nous en apporter encore davantage", a réagi le président barcelonais Josep Maria Bartomeu.
Pour y parvenir, le Barça doit espérer un effondrement du Real Madrid, qui a perdu la tête à domicile contre Las Palmas.
L'équipe de Zidane avait pourtant ouvert le score grâce à Isco (8e) mais Tana (10e) a aussitôt égalisé pour le club canarien. Et l'exclusion de Bale pour un coup de pied suivi d'un geste d'humeur sur un adversaire (47e) a permis à Las Palmas de prendre l'ascendant grâce à un penalty de Jonathan Viera (56e) puis un contre de Kevin-Prince Boateng (58e).
Mais Cristiano Ronaldo a réduit le score sur penalty (86e) avant d'arracher de la tête un nul in extremis (89e) aux airs de moindre mal pour le Real.

Libé
Vendredi 3 Mars 2017

Lu 469 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs