Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le 20ème anniversaire de l'Association Sud contre le Sida célébré à Agadir : Campagne de sensibilisation aux méfaits du VIH




L'Association Sud contre le sida (ASCS)  a fêté récemment son 20ème  anniversaire par l’organisation d’une grande manifestation de sensibilisation aux méfaits du sida  à Agadir, étalée sur deux jours et qui a pris  plusieurs formes.
C’est  ainsi que l’association a organisé, le premier jour, une séance de sensibilisation et de dépistage anonyme  et  gratuit du VIH au Complexe culturel  Jamal Addora à la cité Dakhla, suivi de la projection d’un documentaire, de chants et danses sur le thème du sida.
Le deuxième jour a vu l’organisation de plusieurs activités avec comme temps fort  l’hommage rendu, le matin, à plusieurs militants de l’association à la Chambre de commerce, d’industrie et des services d’Agadir. Cette cérémonie a débuté par un exposé retraçant l’histoire de l’ASCS et de son combat quotidien contre le sida, suivi de l’hommage de l’ASCS à des personnes qui, de près ou de loin, ont rendu de grands services à l’association. La projection d’un film documentaire retraçant les activités et le parcours de l’association a clos cette importante cérémonie.
L’après-midi, la place Al Amal a vu l’organisation d’un carnaval et d’une animation axés sur le thème du sida.
Une grande soirée artistique, organisée à la place Al Wahda, a clôturé cette célébration.


Témoignages 

Omar Akhayat, professeur à l’Université Ibn Zohr  d’Agadir et ancien président de l’ASCS :

« On avait démarré l’association en 1990 dans des conditions difficiles. On a essayé de baliser le terrain, de travailler, de sensibiliser tout le monde, aussi  bien  les collectivités locales, l’administration, la préfecture, que la population. Nous étions la première association qui a essayé de mobiliser la population autour de cette problématique et de la sensibiliser .On était ouvert sur le public.
On faisait des conférences, on allait vers le public  et on s’adressait à lui en arabe, en français et en tachelhit. Et on a pu toucher le maximum  de personnes grâce au soutien de tout le monde: travailleurs, hôteliers, étudiants, les élèves, lycéens… Je suis très heureux que cette association continue 20 ans après. Malheureusement, peu d’associations arrivent à tenir la route. Et nous, on a tenu avec les moyens du bord. Maintenant, l’association arrive à avoir des projets internationaux, à travailler avec des organismes aussi  bien  locaux que régionaux, nationaux ou internationaux. Donc, pour moi, c’est un plaisir de voir cette association florissante. Et j’espère que tout le monde se mobilisera autour de cette problématique pour le bien de notre société et de la population.»

Haj Mohamed Bouhadma, ancien animateur d’éducation sanitaire à la province médicale d’Agadir:

« Ces gens-là ont fait un travail énorme. J’étais parmi les premiers à militer avec eux contre le sida.
Je faisais la liaison entre l’ASCS et la santé publique. Je les aidais à travers des campagnes de sensibilisation, des émissions radio en arabe et tachelhit, expositions, séances d’éducation sanitaire à tous les niveaux : université, lycées, les collèges, usines, prison…. Ce qu’ils ont fait, aujourd’hui, est extraordinaire. Ils sont donc à féliciter parce que ce sont des militants convaincus de la cause qu’ils défendent, d’autant plus que le sida ne connaît pas de frontières. Je tiens à  remercier l’ASCS, qui m’a rendu cet hommage qui sera gravé à jamais dans ma mémoire».


M’Bark CHBANI
Vendredi 24 Décembre 2010

Lu 722 fois


1.Posté par Nadia le 14/02/2011 20:54
BRAVO à toute l'équipe
Heureusement que des personnes continuent de lutter sans chercher ni celebrité ni argent.
L'histoire du sida est chez les malades et non sur les plateaux de télévision.

2.Posté par said le 22/03/2011 10:17
La lutte contre le sida au Maroc est dirigé par des gens incompétents ,la ministre en tete sinon comment comprendre que cette femme vienne au sidaction pour légitimer la main mise de l'alcs sur l'argent collecté sous le haut patronnage de sa majesté?Combien il ya de malades du sida au Maroc? Que fait on avec tout l'argent ramassé en leur nom? C'est le devoir du ministère et de l'association des malades de nous le dire ou bien ils participent au complot visant à s'approprier l'argent si necessaire à la lutte contre le sida.Hchouma Hchouma
Juste une dernière chose ;laissez le roi en dehors de vos magouilles il est trop clean.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs