Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le 11ème SIAM démarre sur les chapeaux de roues


1200 exposants participants à ce salon qui a ouvert ses portes hier à Meknès



Drainer près d’un million de visiteurs semble être la gageure de la onzième édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) qui a ouvert ses portes officiellement hier mardi 26 avril 2016. En effet, cet événement, dont les travaux ont démarré sur les chapeaux de roues connaissant une affluence massive, promet de relever le défi. 
Placée sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI et organisée par le commissariat général du Salon et le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime en collaboration avec l’Association du SIAM, cette manifestation est ainsi marquée par la présence de 1200 exposants ainsi que de plus de 63 pays dont les Emirats arabes unis qui sont à l’honneur cette année.
Erigé sur une superficie globale de 17 ha permettant d’accueillir le maximum, ce salon intègre 9 sous-chapiteaux qui se déclinent en un "Pôle Régions", "Pôle Sponsors et Institutionnels", "Pôle International", "Pôle Produits", "Pôle Agrofourniture", "Pôle Nature et Vie", "Pôle Produits du terroir", "Pôle Elevage" et "Pôle Machinisme".
D’ores et déjà, tout le monde s’accorde à dire et à en juger par les différents témoignages de participants ayant aussi été présents lors des éditions précédentes, que ce conclave revêt une symbolique de premier ordre, puisqu’il intervient entre deux événements planétaires d’une extrême importance pour l’environnement. La COP 21, qui a eu lieu à Paris en décembre dernier, et la COP 22 à Marrakech, qui se tiendra en novembre prochain. 
«Avec sa thématique fédératrice, le SIAM 2016 confère un cadre propice pour  évaluer les 10 ans de prospérité du secteur agricole marocain», ont affirmé les responsables de l’organisation soulignant que de plus, cette édition intervient à quatre années de l’échéance du Plan Maroc Vert (PMV) qui représente une forte stratégie de développement agricole visant, à l’horizon 2020, de faire de l’agriculture nationale un véritable levier de croissance sociale et économique.
Par ailleurs, le SIAM n’est pas qu’une occasion pour faire valoir l'évolution du tissu agricole national et des innovations qui ont marqué le monde rural, mais aussi d’essayer intensifier les échanges extérieurs.
Dans ce sens, une visite au  Pavillon portant le drapeau de la France, qui réunit cette année 24 entreprises et organismes des secteurs agricoles et agroalimentaires et occupe près de 300 m² de stands, situés au centre du Pôle international du SIAM, a permis de constater que les entreprises françaises sont vraiment mobilisées.
La France, il est à rappeler, l’un des premiers partenaires du Royaume, que ce soit en tant que client, fournisseur, bailleur de fonds ou encore investisseur, se place aussi au 3ème rang des fournisseurs de machines agricoles du Maroc, et au premier rang pour des produits comme les appareils de laiterie et les équipements de préparation des aliments pour la filière viande.
«Le SIAM permettra aux entreprises françaises de présenter une grande diversité d’équipements, de produits, et d’activités dont plusieurs très innovantes, dans les différents secteurs agricoles et agroalimentaires (horticulture, biostimulants, équipements pour les fruits et légumes, génétique bovine, équipements d’élevage, équipements laitiers, gestion et traitement de l’eau, bioanalyses et service», dévoile-t-on du côté de Pavillon France. Et de relever que la Région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées sera également représentée sur le Pavillon France avec plusieurs sociétés, sous l’égide de Sud de France Développement. 
Que de perspectives prometteuses qui s’annoncent donc pour cette édition qui prendra fin dimanche 1er mai prochain. 
Depuis sa création en 2006, le SIAM s’est assigné comme objectifs de faciliter les échanges entre les différents intervenants en matière d'expertise, de savoir et d'expérience, favoriser le transfert des nouvelles technologies et sensibiliser les partenaires à la nécessité de la protection des ressources naturelles. Pour mémoire, l’édition 2015 du Salon qui a atteint, pendant cinq jours, plus de 817.000 visiteurs et connu une grande affluence des visiteurs, a été qualifiée de «très réussie sur tous les plans» par Jaouad Chami, commissaire général du Salon international de l’agriculture au Maroc.




Meknès, DNES Meyssoune Belmaza
Mercredi 27 Avril 2016

Lu 403 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs