Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Larbi Habchi : Les allégations sur les violations des droits de l'Homme dans les provinces du Sud sont fallacieuses




Larbi Habchi : Les allégations sur les violations des droits de l'Homme dans les provinces du Sud sont fallacieuses
L'évocation de violations des droits de l'Homme dans les provinces du Sud est purement et simplement une accusation infondée qui sert un agenda politique, a affirmé Larbi Habchi, membre du Bureau central de la Fédération démocratique du travail lors d'un entretien avec la MAP.  « La défense de l'intégrité territoriale du Royaume ne permet pas de céder aux surenchères et exige de faire front contre toutes les manœuvres qui cherchent à exploiter la cause nationale à des fins personnelles », a-t-il souligné, notant que le Maroc entretient des rapports sans complexes et dans la transparence avec les organisations internationales des droits de l'Homme comme en témoignent les nombreuses visites effectuées dans le pays par leurs représentants. Et de saluer les acquis importants enregistrés par le pays pour la promotion des droits de l'Homme grâce à une synergie entre l'Etat et la société civile, ce qui a permis de réaliser la réconciliation et tourner la page. 
Parmi les mesures prises depuis les années 90 pour renforcer la protection des droits de l'Homme, il a cité la création d'institutions de droits de l'Homme, la promulgation du Code du travail, l'institutionnalisation de la langue amazighe ou encore la ratification de nombreuses chartes et conventions internationales sur les droits économiques, sociaux et civiques et plusieurs autres mesures et réformes qui illustrent la volonté des pouvoirs publics de tourner définitivement la page des violations et de promouvoir les droits de l'Homme, a-t-il dit, notant cependant qu'il s'agit aujourd'hui de consolider les acquis et de parachever le processus par le biais de la matérialisation de toutes les recommandations de l'Instance équité et réconciliation, la ratification de la convention N° 87 relative aux libertés syndicales, l'application de l'accord du 16 avril 2011, l'abrogation de l'article 288 du Code pénal qui prévoit dans certains cas des peines d'emprisonnement contre les grévistes ou encore l'élaboration et la promulgation de textes de loi qui protègent mieux la femme et les travailleurs dans les secteurs informels. 
Cela dit, les syndicalistes demeurent très optimistes quant à la situation future des droits de l'Homme et sont bien déterminés à s'inscrire dans la dynamique que connaît le pays dans le domaine, a-t-il affirmé, appelant le gouvernement à revoir sa politique sociale, protéger davantage les libertés syndicales, assurer le plein droit à la grève et se conformer strictement aux engagements du dialogue social. Larbi Habchi plaide enfin pour une croissance et un développement économique à visage humain. 
 

MAP
Mercredi 9 Avril 2014

Lu 406 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs