Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancent d’un projet didactique interculturel pour les jeunes




Le président de l'Association "Fondation des Cultures du monde" (FCM), Driss Alaoui Mdaghri, et le président de l’Université Hassan II, Idriss Mansouri, ont signé, jeudi soir à Casablanca, une convention pour le lancement du "Projet didactique interculturel pour les jeunes" (PRODIJ). Ce projet a pour but de former des groupes de jeunes (100 à 200 jeunes par an) à exploiter leurs potentialités artistiques et à les développer dans des ateliers ad hoc, principalement dédiés à la musique, au chant, à la peinture et au jeu d’échecs, qui seront animés par des artistes marocains et étrangers de renom impliqués dans le travail de l’association.
S’exprimant lors d’un point de presse dédié à la présentation de ce projet, Alaoui Mdaghri a rappelé que le Maroc connaît des mutations démographiques, sociales et culturelles de grande ampleur, soulignant que dans ce contexte les zones les plus défavorisées subissent de plein fouet les effets néfastes des propagandes et des endoctrinements sectaires à travers une lecture ignorante et fanatique des préceptes de la foi, qui tire avantage des problèmes socio-économiques et de l’inculture qui prévalent dans de nombreuses zones du pays et de milieux de la société. Il a également noté qu’à côté des efforts déployés par les pouvoirs publics pour juguler ces dérives, il est impératif que la société civile se mobilise pour agir à son tour en initiant des projets innovants et originaux. La FCM a démontré sa capacité à faire cela avec succès depuis son lancement en 2008, a-t-il dit, précisant que parallèlement au projet "Come to my home" (Au Maroc et à l’étranger) et aux "Jeudis culturels et artistiques" dans le but de faire sur la durée un tour du monde de la poésie mondiale, ce projet didactique vise à donner encore plus d’ampleur à cette démarche par le biais d’un accompagnement régulier des jeunes talents. PRODIJ (octobre 2016 -octobre 2018) servira notamment à identifier et développer à travers la formation les potentiels artistiques des jeunes des quartiers défavorisés, a-t-il fait valoir.
De son côté, le président de l’Université Hassan II a indiqué que ce projet renforcera l’ouverture de l’université sur son environnement, soulignant que l’université aspire également à renforcer la présence des thématiques liées à l’art, à la culture et au sport dans les universités.
La Fondation des Cultures du monde regroupe des artistes et acteurs culturels qui œuvrent à promouvoir l’art et la culture à travers des initiatives individuelles et collectives pour contribuer à développer l’art sous toutes ses formes dans le tissu social marocain et à cultiver l’esprit de tolérance et de concorde entre les cultures du monde.
Créée en 2008, elle a déjà à son actif de nombreuses réalisations, notamment le concept "Come to my home", événement culturel et artistique qui mêle les arts, les cultures et les nationalités et qui est basé sur les principes de liberté, de partage, de métissage et de dialogue créatif des cultures, valeurs cardinales de l’association.


 

Samedi 4 Juin 2016

Lu 280 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs