Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement officiel des Bureaux des étrangers

Régularisation de la situation des immigrés




Lancement officiel des Bureaux des étrangers
Dans le cadre des mesures engagées dans le sillage des Hautes directives Royales relatives à la nouvelle politique migratoire, il a été procédé, jeudi, au lancement des Bureaux des étrangers au niveau de toutes les provinces et préfectures du Royaume pour recevoir les demandes de régularisation de la situation des immigrés en séjour irrégulier.
Dans ce sillage, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Charki Draiss et le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Anis Birou ont effectué une visite au «Bureau des étrangers» de Rabat créé dans le cadre de cette opération exceptionnelle de régularisation.
Dans une déclaration à la presse, M. Draiss a indiqué que cette visite vise à suivre de très près le déroulement de l’opération de régularisation de la situation des immigrés en situation irrégulière, conformément aux Hautes directives de SM le Roi Mohammed VI, qui a amorcé une nouvelle politique migratoire.
«C’est un jour particulièrement marquant pour les immigrés en situation irrégulière au Maroc, qui, d’après ce que nous avons constaté, ne viennent pas uniquement d’Afrique, mais également d’autres coins du monde, notamment de pays asiatiques», a-t-il indiqué.
Selon les estimations du ministère de l’Intérieur, les immigrés en situation irrégulière seraient au nombre de 25.000 à 30.000, a souligné M. Draiss, relevant que l’opération en cours permettra de connaître le chiffre exact de ces immigrés établis au Royaume, comme elle aidera ces derniers à vivre dans de meilleures conditions socioéconomiques.
De son côté, M. Birou a souligné que deux mois après l’initiative Royale pour l’élaboration d’une nouvelle politique migratoire, une grande opération de sensibilisation et de formation a été menée en ce sens, aux côtés des efforts déployés pour doter les bureaux de moyens humains et matériels adéquats au niveau des différentes provinces et préfectures, afin de traduire dans les faits cette nouvelle vision humaniste.
Le ministre a tenu à saluer le sens de responsabilité dont font montre toutes les parties concernées par cette question et leur mobilisation pour assurer le succès de cette importante opération.
Il s’est également félicité du niveau de l’organisation et de la présence remarquable des immigrés «qui n’arrivent pas à cacher leur joie en voyant leur situation enfin en cours de régularisation, grâce à l’initiative de SM le Roi Mohammed VI».
«C’est un grand jour pour les immigrés et aussi pour le Maroc», a confié à la MAP le Secrétaire général de l’Organisation démocratique des travailleurs immigrés au Maroc, Marcel Amiyeto, notant que plus de 250 immigrés sont présents pour la première journée de cette opération de régularisation des immigrés en séjour irrégulier qui leur permettra de participer pleinement dans la vie économique, sociale, culturelle et politique.
«Si nous sommes arrivés aujourd’hui à cette étape très avancée, c’est grâce à SM le Roi, que nous remercions. C’est un grand visionnaire de l’Afrique qui a été toujours aux côtés des démunis et des pauvres, comme en témoigne son soutien au Mali et aux autres pays africains», a-t-il ajouté.
Après avoir appelé tous les immigrés concernés à saisir les bureaux des étrangers pour régulariser leur situation, Amiyeto a relevé que les immigrés ont certes des droits, mais ils ont également des devoirs et des obligations à respecter vis-à-vis du pays d’accueil.
Lancée ce jeudi, cette opération, qui se poursuivra jusqu’au 31 décembre prochain, concerne les étrangers conjoints de ressortissants marocains justifiant d’au moins 2 ans de vie commune, les étrangers conjoints d’autres étrangers en résidence régulière au Maroc et justifiant d’au moins 4 ans de vie commune, les enfants issus des deux cas susvisés, les étrangers disposant de contrats de travail effectifs d’au moins 2 ans, les étrangers justifiant de 5 ans de résidence continue au Maroc, et des étrangers atteints de maladies graves et se trouvant sur le territoire national avant le 31 décembre 2013. 

MAP
Samedi 4 Janvier 2014

Lu 1084 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs