Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement du programme pilote “Déconstruction des préjugés”

28 animateurs ont été formés




Lancement du programme pilote “Déconstruction des préjugés”
Pour la première fois au Maroc, l’ONG Echos Communication en partenariat avec l’OIM (Organisation internationale pour les migrations), la FNAPEM (Fédération nationale des associations de parents d’élèves), l’AMPD (Association marocaine des petits débrouillards) et l’OME (Observatoire marocain de l’éducation) s’associent pour former des animateurs à la « déconstruction de préjugés » dans un site pilote de la ville de Casablanca.
L’objectif du programme est d’établir une politique globale et intégrée de la migration au Maroc selon une approche humaniste, et conformément au droit international. Il vise de même à participer au développement d’une politique d’intégration en diffusant une meilleure information sur les préjugés au sein des établissements scolaires, en défendant l’égalité entre toutes et tous, et ce en concordance avec les orientations Royales et la politique gouvernementale en la matière. 
Dans ce cadre a eu lieu samedi 19 avril 2014 au Lycée Mohammed V Casablanca le lancement officiel du programme pilote « Déconstruction des préjugés » dans les écoles et collèges de Casablanca. Suite à ce lancement officiel, 28 animateurs(trices) ont été formé(e)s à Casablanca du 1er au 5 mai 2014 pour participer aux activités de lancement officiel du programme. La pleine réussite de cette formation a été possible d’une part grâce à l’appui des différents partenaires marocains et notamment la FNAPEM qui s’est chargée de la dimension logistique et accueil des animateurs dans la ville de Casablanca et aussi des contacts avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation du grand Casablanca. L’Association marocaine des petits débrouillards a participé activement à la création des supports pédagogiques adaptés au contexte national.
D’autre part,  les deux formateurs-experts venus de Belgique, Pierre Bielande et  Wivine Hynderick ont réussi durant ces journées à élaborer avec les participants une formation belgo-marocaine dans laquelle les compétences du Maroc et de la Belgique ont été mises à contribution.

Jeudi 15 Mai 2014

Lu 698 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs