Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement de la stratégie nationale pour renforcer l’inclusion financière

Mise en place d’un programme de sensibilisation et d’éducation financière




Lancement de la stratégie nationale  pour renforcer l’inclusion financière
La Fondation marocaine pour l’éducation financière a lancé un plan stratégique pour la période 2013-2015, une action destinée à renforcer l’inclusion financière et «encourager le recours aux services financiers avec responsabilité», a indiqué jeudi une responsable à Bank Al-Maghrib.
Ce plan s’articule autour de deux principaux axes, à savoir «la mise en place de programmes de sensibilisation et d’éducation financière qui soient adaptés aux différents segments de la population et le développement des compétences de la population pour l‘acquisition de capacités à assumer les décisions et les risques financiers», a expliqué Nezha Saadani, responsable du département de la communication à Bank Al-Maghrib lors d’une rencontre destinée à la présentation dudit plan à Casablanca.
A travers le premier axe stratégique, la Fondation entend accorder une importance particulière aux enfants et aux jeunes, en assurant leur formation aux questions financières «afin d’encourager le recours aux services financiers avec des comportements responsables dans le futur», a précisé Mme Saadani, qui est également affiliée à ladite Fondation, notant que cette action s’appuiera sur le système académique, «bénéficiant ainsi d’une couverture territoriale optimale et des ressources pédagogiques d’ores et déjà mis en place».
Outre les activités parascolaires, la Fondation prévoit l’intégration de l’éducation financière dans le cursus scolaire, en collaboration avec le ministère de l’Education nationale, un volet «très ambitieux, qui ne fera pas l’objet d’examens en fin d’année», selon la responsable.
Pour ce qui est du second axe, l’accent sera mis sur l’amélioration des connaissances de la population par rapport aux produits et risques financiers, a souligné Mme Saadani, relevant que «pour ce faire, la Fondation entend promouvoir le rôle des institutions financières» en vue d’inscrire l’éducation financière dans leurs principes de gouvernance vis-à-vis de leurs clientèles.
Les programmes de sensibilisation s’adresseront également à la très petite et moyenne entreprise (TPE/PME) à travers l’accompagnement en matière d’éducation financière des actions initiées par les différents acteurs qui soutiennent cette catégorie d’entreprises.
La Fondation marocaine pour l’éducation financière est une association à but non lucratif qui réunit des acteurs privés et publics, dont Bank Al-Maghrib, le ministère de l’Education nationale et celui de l’Economie et des Finances, la Bourse de Casablanca, la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM), le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) et le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM).

Libé
Samedi 20 Avril 2013

Lu 443 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs