Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement de la 7ème session du dialogue politique avec l’UE


La réunion
devra permettre aux deux parties de développer leurs relations bilatérales



Lancement de la 7ème session du dialogue politique avec l’UE
Les travaux de la 7ème session du dialogue politique renforcé entre le Maroc et l'Union européenne ont débuté, hier à Rabat, sous la présidence de Nasser Bourita, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération et Hugues Mingarelli, responsable au service européen d'action extérieure pour les relations avec l'Afrique du Nord.
«Le Maroc est pour l'Union européenne un partenaire de première importance et nous devons tout faire pour s'assurer que cette relation se développe dans le sens des intérêts du Maroc», a déclaré à la presse M. Mingarelli, peu avant la réunion.
Le Maroc et l'Union européenne ont forgé ensemble la relation de statut avancé «et dans le cadre de ce statut avancé nous avons des rencontres régulières pour aborder tous les points d'intérêt commun en matière de relations internationales mais également de relations bilatérales», a indiqué le responsable européen.
Cette 7ème session du dialogue politique renforcé devra permettre aux deux parties de développer leur relation bilatérale et de discuter des développements dans la région notamment l'actualité dans l'Afrique subsaharienne où se déroulent des évènements tragiques et importants, mais aussi du monde arabe et du Moyen-Orient, a-t-il dit.
Pour sa part, Nasser Bourita, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, a affirmé que la tenue de cette session de dialogue politique renforcé entre le Maroc et l'Union européenne est l'expression de cette relation forte qui existe entre les deux parties.
« C'est le reflet de la densité qu'a pris ce dialogue au cours de ces dernières années et du fait que la voix et les évaluations du Maroc intéressent un certain nombre de pays et de groupements régionaux par rapport aux évolutions des questions régionales et internationales», a souligné M. Bourita.
«Les événements qui se déroulent dans le voisinage du Maroc aussi bien par rapport à la région sahélo saharienne que dans le cadre du monde arabe et du Moyen-Orient donnent une plus forte pertinence et utilité à ce dialogue», a-t-il assuré.
De même, a ajouté M. Bourita, «la présence du Maroc dans le Conseil de sécurité et son implication dans un certain nombre de dossiers lui offrent l'opportunité de partager avec ses partenaires européens les priorités, les actions et les initiatives que le Maroc a pris ou aura à prendre au cours de son mandat au sein du Conseil».

Libé
Jeudi 17 Janvier 2013

Lu 217 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs