Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement de la 1ère tranche du programme de relogement à Ain Harrouda : Résidences Al Mansour Zenata, un projet à forte teneur sociale




Le samedi 24 avril 2010, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné le coup d’envoi pour la réalisation de la 1ère tranche du projet des Résidences Al Mansour Zenata.  Situées  dans  la municipalité d’Aïn Harrouda, entre Casablanca et Mohammedia, ces résidences font  partie du  projet de la ville nouvelle de  Zenata, porté  par la Société d’Aménagement Zenata (SAZ) et étendu sur une superficie de 1.830 ha.  
La ville nouvelle de  Zenata devrait, à terme, accueillir 300.000 habitants et créer près de 60.000 emplois. Elle aura également pour objectif, de proposer un cadre et des conditions de  vie  durables  et  de  réduire le déficit en logements, en particulier celui  destiné aux classes moyennes.  
Cette  zone  d’urbanisation  constitue  une  réserve  foncière  stratégique pour le développement  urbain  intégré des  villes de Casablanca  et  Mohammedia. Le  projet Zenata est le fruit d’un partenariat stratégique entre CDG Développement,  la Wilaya de Casablanca, l’Agence Urbaine de Casablanca, la Préfecture de Mohammedia et la Direction des Domaines.
Les résidences Al Mansour Zenata ont pour objectif, d’une part, de proposer un cadre de vie de qualité et, d’autre  part, de réduire  le  déficit de logements. Elles englobent un programme mixte de logements sociaux  et  économiques répartis en 3 tranches. La  1ère  tranche, située à l’est de la ville nouvelle de Zenata, sera  développée sur une superficie dédiée de 32 hectares, et dont la durée globale de réalisation porte sur 36 mois.  
La  densité  du  projet  est  particulièrement  faible  (environ 147 logements par  hectare), l’objectif étant d’assurer de meilleures conditions de vie aux habitants.  
Ce projet bénéficiera d’un soutien à hauteur de 40.000 DH par ménage bidonvillois de la part du  Fonds de  Solidarité de  l’Habitat  (FSH), contre  une quote-part de  l’acquéreur de 100.000 DH. Il convient de rappeler que le FSH est un programme d’appui  budgétaire sectoriel à la résorption de l’habitat insalubre et à la lutte contre l’exclusion au Maroc.
Il  s’inscrit  également dans la lignée du programme Ville sans bidonvilles, un des axes stratégiques de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) dont  les axes  d’intervention ont notamment comme objectifs la lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale. Il est  conforme à  la volonté royale, qui  considère  la  problématique sociale comme le défi majeur à relever pour la concrétisation du projet de société et de développement. Ce  programme vise la résorption des bidonvilles dans les centres urbains, en vue d’améliorer les conditions de vie des populations et de réaliser une mise à niveau urbaine.
Le projet des résidences Al Mansour Zenata est une opération d’habitat économique et social qui participe à  l’effort  des  pouvoirs publics dans la  production de logements décents en faveur des ménages bidonvillois, des ménages à faible revenu et dans la lutte contre toutes formes d’habitat précaire.
La maîtrise d’ouvrage de ce projet de relogement est assurée par Dyar al Mansour, filiale de la CGI, elle-même filiale de la holding CDG Développement.  
Afin  d’assurer  l’adhésion des  populations au projet d’habitat proposé, une cellule d’accompagnement social sera mise en place par la société Dyar Al Mansour. Elle se chargera de l’intégration des ménages bidonvillois à leur nouvel environnement, condition-clé de la réussite du projet.
A  travers  cette  nouvelle  réalisation, CDG Développement conforte davantage sa vocation d’opérateur citoyen et  engagé en faveur des plus démunis et de créateur d’espaces de vie pour le bien-être de la collectivité.

3 milliards DH d’investissement sur 5 ans
 
Le  territoire  du  projet  de  la  ville  nouvelle de Zenata connaît plusieurs contraintes,  dont principalement  l’habitat  insalubre. Aussi, et  afin de procéder à la résorption de  cet habitat, un programme global a été élaboré, assurant la mixité sociale, portant sur 10 000 logements, dont 7.000 sociaux et 3.000 économiques. Il sera réalisé en 3 tranches, étalées sur 5 années, pour un montant d’investissement de près de 3,25 milliards DH.

Libé
Mercredi 28 Avril 2010

Lu 2637 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs