Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement de "Madame Msaffra" : Zakia Tahiri: "Les couples ont donné leur accord pour vivre cette expérience"




Cela fait des semaines que 2M annonce le lancement d'une nouvelle émission qui entre dans le cadre de la téléréalité, intitulée "Madame Msaffra". Un concept nouveau qui devra aboutir sur plusieurs surprises surtout la mise en valeur du rôle de la femme au sein de la famille. L'idée est de séparer, le temps d'une semaine, les époux pour voir comment les choses marcheraient pour les maris en l'absence de leurs femmes. C'est une idée inspirée de la célèbre émission "The week the women went" qu'avait passée la BBC et qui a été reprise dans plusieurs pays dont le Canada, l'Inde, l'Allemagne, les Etats-Unis et la France. Alors que les femmes s'amusent et passent de bons moments entre elles dans un palace à Marrakech, une façon pour elles d'oublier un peu les soucis du foyer, les hommes, eux, doivent se débrouiller avec le reste: cuisine, ménage, etc. Selon la réalisatrice de cette émission Zakia Tahiri, "les couples ont tous donné leur accord pour vivre cette expérience. Il s'agit de dix couples casablancais qui habitent dans une résidence et qui ont accepté de participer à cette expérience inédite". Inédite, cette expérience l'est à plusieurs titres. On conçoit mal, en effet, qu'une femme puisse s'absenter de son foyer sans que cela ne débouche sur un certain chaos surtout quand elle a des enfants. Mais c'est là justement où réside la philosophie de cette émission. Il s'agit de montrer à quel point la femme qui est aussi l'épouse et la maman, est incontournable. C'est, d'autre part, une façon de montrer aux époux et, à travers eux, à toute la société, que lorsqu'on dit que la femme est la moitié de la société,  il ne s'agit pas d'un vain mot mais d'une réalité palpable. C'est cette réalité que vont découvrir les époux des femmes absentes; ces femmes dont on ne mesure pas bien l'apport à la famille et à la société. Un concept très original, toujours est-il qu'il montre à quel point notre société est injuste à l'égard de la femme. Car s'il est des femmes qui ont réussi à investir de grands postes de responsabilité, il en existe d'autres, la majorité écrasante, qui ne demande qu'une simple reconnaissance : un petit merci pour tout ce qu'elles donnent.  

Libé
Samedi 15 Octobre 2011

Lu 371 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs