Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement à Khouribga d’un appel à projets dans le cadre du programme transversal de l’INDH - 2016




Le comité provincial pour le développement humain à Khouribga vient de lancer un appel à projets dans le cadre du programme transversal de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) pour l'année 2016.
Selon la division de l'action sociale (DAS) à la préfecture de Khouribga, le 8 juillet 2016 sera le dernier délai de dépôt des dossiers d'appels à projets pour l'année 2016.
Les projets doivent concerner les activités génératrices de revenus (AGR), l'amélioration des conditions d'accès aux équipements et services sociaux de base, l'animation sociale, culturelle et sportive, ainsi que le renforcement de la bonne gouvernance et des capacités locales, indique la DAS. Ces projets peuvent être présentés par les personnes de droit public (les collectivités territoriales, les groupements des collectivités territoriales et les Chambres professionnelles), les composantes de la société civile (les associations, leurs regroupements, les coopératives, les groupements d'intérêt économique et les sociétés de personnes issues des composantes sociales ciblées par l'INDH), précise la même source, ajoutant que les projets qui vont bénéficier en priorité de l'appui de l'INDH seront ceux présentés par les femmes et les jeunes.
Les projets objet des candidatures seront sélectionnés par le Comité provincial de développement humain selon des critères bien précis, notamment l'évaluation des besoins, de l'utilité du projet et de son impact sur la population.
La réalisation de ces projets nécessitera un financement dont le montant ne doit pas dépasser 300.000 dirhams pour les projets portant sur les infrastructures, l'animation sociale, culturelle et sportive avec une contribution maximale de l'INDH à hauteur de 80%.
En ce qui concerne les projets d'activités génératrices de revenu (AGR), le montant de financement ne doit pas dépasser 300.000 DH avec une contribution de l'INDH qui ne dépasse pas 70% du coût global du projet, alors que la contribution du porteur du projet doit se situer à un minimum de 30%, avec une possibilité de recourir aux associations de microcrédit.
Les porteurs de projets sollicitant l'appui financier de l'INDH doivent présenter chaque projet dans un dossier à part et contacter la division de l'action sociale à la préfecture de Khouribga pour retirer les imprimés, précise la même source.  

Mercredi 22 Juin 2016

Lu 697 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs