Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancé par la Friedrich Ebert : Un Réseau pour les jeunes Marocains engagés




La Fondation allemande Friedrich Ebert Stiftung (FES) proche du Parti Social Démocrate Allemand lance un programme intitulé Réseau Jeunes Marocains Engagés. Ce projet destiné au jeunes marocains ayant entre 18 et 30 ans vise à intéresser les jeunes à la politique et élever leur potentiel d’organisation afin qu’ils puissent prendre des responsabilités dans les domaines politiques et socio-économiques. Ce programme voulant promouvoir des valeurs « progressistes et démocratiques » se constitue de quatre phases principales. Tout d’abord, des formations ayant pour objectif de renforcer les capacités de leadership des participants seront organisées dans les locaux de la FES à Rabat. Ces formations, selon un responsable du programme, aborderont des thématiques importantes telles que le montage et gestion des projets, la planification stratégique et la gestion financière. Par la suite, les jeunes participants seront encouragés par le FES dans leurs contributions individuelles pouvant être soit une formation complémentaire ou bien un travail de recherche ou un stage qualifié, etc. Ces participants seront, en outre, invités à débattre autour des différents sujets planant sur la scène politique marocaine. Enfin, le programme sera clôturé par des « Cercles d’initiatives ». Cette dernière phase consiste à ce que des groupes de participants organisent au moins une activité à caractère public.
Le dernier délai étant le 30 mai courant, les jeunes engagés et voulant bénéficier de cette formation doivent envoyer leur CV et lettres de motivation sur l’adresse HYPERLINK "mailto:rjme@fes.org.ma"rjme@fes.org.ma.
Rappelant que la Fondation Friedrich Ebert Stiftung a soutenu depuis plusieurs années les ONGs et institutions œuvrant pour la promotion des valeurs sociales et démocrates. Ainsi, elle a financé pendant toutes l’année 2009 plusieurs « académies » organisées par l’Institut national des jeunes et de démocratie (INJD). Ces académies organisées aux profits des jeunes adhérant dans des jeunesses de partis politiques ont contribué à la formation politique et technique des participants malgré les grandes difficultés qui traversent cette institution suite à l’absence d’une gestion dynamique et transparente.

Montassir SAKHI
Samedi 15 Mai 2010

Lu 983 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs