Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lahlimi s’inscrit en porte-à-faux avec les coupes budgétaires

Pour le Haut-commissaire au plan, la décision du gouvernement risque de compromettre le développement futur de notre pays




Lahlimi s’inscrit en porte-à-faux avec les coupes budgétaires
Ahmed Lahlimi, Haut commissaire au plan, n’y est pas allé de main morte. Avec rigueur et méthodologie, il a disséqué devant un parterre de journalistes, de politiques et d’entrepreneurs, les effets de la crise qui secoue actuellement l’économie nationale.
Lors de la conférence de presse qu’il a tenue le mercredi à Rabat en guise de «contribution au débat sur une nouvelle politique économique nationale dans le contexte actuel des déséquilibres macroéconomiques», il a, en effet, rappelé que «le Maroc affronte une détérioration de ses équilibres macroéconomiques marqués, en particulier, par une détérioration du déficit budgétaire et des comptes extérieurs». La menace persistante d’une crise d’épuisement des réserves de change ne peut cependant dispenser d’une reconsidération des politiques publiques sur la base d’une réévaluation du modèle de croissance, sous le double angle de la durabilité des acquis et des défis de l’avenir», a-t-il précisé en substance. Une manière de réitérer une évidence qu’il n’a cessé de prêcher depuis fort longtemps: «A défaut d’une épargne intérieure suffisante,  le financement de notre  modèle de croissance a été soutenu par  l’aisance des revenus provenant de l’extérieur» dont la baisse actuelle nous expose à «une sous-liquidité quasi structurelle du marché monétaire qui réduit les marges de manœuvre de la politique monétaire au détriment d’un financement adapté aux besoins réels des différentes catégories des ménages et des entreprises». Bref une situation qui ne peut que pousser «les opérateurs économiques, sociaux et politiques à s’interroger légitimement sur la nature des politiques publiques que le Maroc doit opérationnaliser pour rétablir les équilibres macroéconomiques, aujourd’hui détériorés, et favoriser une réforme des structures de l’économie nationale et formulent des appréhensions sur leur impact dans le court et moyen termes».
L’augmentation des recettes fiscales ou la diminution des dépenses devraient, dans ce cas, être «évaluées au regard de leurs impacts différenciés à court et à moyen termes sur la croissance économique, l’emploi, la consommation des ménages et les finances extérieures». Exit donc toute décision hâtive ou irréfléchie. Exit aussi, le populisme, les gesticulations médiatiques et les effets d’annonce dont l’actuel Exécutif a fait son pain quotidien. La situation est trop préoccupante pour laisser place à l’amateurisme et à la politique politicienne. Aussi, le Haut commissaire au plan s’est inscrit en porte-à-faux avec la décision du gouvernement Benkirane d’opérer une coupe drastique dans le budget d’investissement de l’ordre de 15 milliards de DH. «Toute option qui porterait sur la réduction des investissements ne doit être envisagée qu’avec une grande prudence», a-t-il précisé. Ceci d’autant plus qu’elle risquerait de «compromettre le développement futur de notre pays, alors qu’une planification stratégique qui intégrerait les programmes sectoriels en cohérence avec le cadre macroéconomique d’une part et une plus grande rigueur dans leur gestion, d’autre part, augmenteraient le rendement de ces investissements et contribueraient à l’amélioration de la compétitivité de notre appareil de production et à la réduction des déficits extérieurs».

Mohammed Taleb
Vendredi 19 Avril 2013

Lu 387 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs