Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lahcen Haddad recycle sa glose

A quelques mois de la fin de son mandat, le ministre du Tourisme découvre que l’animation est le maillon faible de l'offre touristique nationale




Sous les cieux du Maroc, l’on ne dira jamais assez, le tourisme va très mal, voire de mal en pis. Ce constat vient même d’être corroboré par le ministre en personne quand il s’est exprimé, tout récemment, à l'occasion de l'inauguration officielle du premier parc d'attraction à thème du Maroc Palooza Land. Il a, en fait, souligné l’importance de l’animation qui représenterait le maillon faible de l’offre touristique marocaine notant, au passage, que son département œuvre depuis des années à encourager le volet animation touristique. «Notre département encourage ce type de projet», a-t-il clairement déclaré à la MAP avant de formuler le vœu que d'autres parcs similaires voient le jour à Marrakech et à travers le Royaume. Et ce n’est pas tout. Le ministre a aussi relevé l'importance de parcs d’attraction tel que celui à l’inauguration duquel il a assisté et ce, sur le plan pédagogique et scolaire, ajoutant que son département œuvre également à ce que toutes les villes touristiques du Royaume soient dotées de parcs d'attraction similaires.
Autre bémol pour Haddad, c’est que la ville ocre, première destination touristique du Maroc, se doit de posséder au moins une dizaine de parcs d'attraction similaires et un circuit dédié aux parcs de loisirs afin d'encourager le tourisme familial et contribuer à augmenter la durée de résidence de ses visiteurs.
Toujours est-il que le président de Parthenon Holding, gestionnaire du projet, avait expliqué que ce parc, dont la réalisation s'est étalée sur une durée de deux ans, devrait permettre d'enrichir l'offre de divertissement de Marrakech et constituer l'un des nouveaux pôles d'attraction de la ville ocre. Il a également fait savoir que ce parc, qui a nécessité un investissement de 70 millions de dirhams, devrait accueillir annuellement quelque 500.000 visiteurs et générer environ 50 emplois directs et plus de 70 emplois indirects annuels indiquant qu’il propose plus de 30 attractions pour les adultes, jeunes et moins jeunes, ainsi qu'un jardin où le visiteur pourra découvrir une trentaine d'espèces de dinosaures animés grâce à une technologie de scénographie de pointe "Les animatronics", dont la réalisation a été assurée par des experts de renommée internationale.
Pavé dans la mare : ce type de parcs fait réellement défaut dans tout le Royaume malgré le panégyrique ministériel.
D’où les interrogations qui fusent dans la foulée des déclarations de Haddad : en quoi consiste exactement la motivation de son département qui dure depuis des années ? Quid de l’enveloppe budgétaire qui devait être justement allouée par son département à de telles initiatives ? Et comment son département œuvre-t-il pour que toutes les villes touristiques du Royaume soient dotées de parcs d'attraction similaires ?
Pourquoi le parc de Sindibad a mis des lustres pour rouvrir ? Le seul karting situé dans la capitale économique a été démoli, lui aussi sans raison autre que celle de le livrer à la spéculation immobilière ? Pour mémoire, le changement de mains concernant ce karting de Casablanca, ex-propriété d’un ancien wali de Casablanca, en avait bien démontré des réalités qui dépassent l’entendement. En effet, acheté par des investisseurs irakiens, ce karting, qui ne désemplissait pas, avait fait l'objet d'une opération de démolition en vue d’en transformer l'assiette foncière en terrain servant à la construction d'un complexe résidentiel de très haut standing. Ce qui a été réalisé depuis le temps. C’est dire qu’il en est des réalités qui dépassent le seul souci d’encourager le tourisme familial ou de drainer plus de visiteurs.

Meyssoune Belmaza
Mercredi 13 Janvier 2016

Lu 1225 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs