Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lagos: aux embouteillages s'ajoute la crainte des attaques à main armée




Mégapole chaotique de 20 millions d'habitants, Lagos, capitale économique du Nigeria, a les embouteillages qu'elle mérite, mais les automobilistes ont désormais une crainte supplémentaire, celle des attaques à main armée qui se multiplient ces derniers mois. "Les attaques à main armée dans les embouteillages sont un problème important à Lagos aujourd'hui, beaucoup de gens s'en plaignent", reconnaît le porte-parole de la police de Lagos Joseph Offor. "Certains se font dévaliser, mais des chauffeurs et des passagers sont  aussi attaqués et blessés", assure-t-il à l'AFP.
Dans le quartier d'Oworonshoki, dans l'est de Lagos, le long de la lagune,  des voleurs ont brisé la vitre d'une voiture d'une jeune femme qui se rendait  au travail pour tout lui voler : son sac, deux téléphones portables et d'autres biens. "Ils l'ont laissée en sang, elle était sérieusement blessée et les assaillants ont pris la fuite dans les terrains vagues", expliquait il y a quelques jours un auditeur à la radio spécialisée Lagos Traffic FM. Un autre auditeur affirmait avoir vu des assaillants briser une vitre de  voiture à la hache, à 6h30 du matin et dévaliser tous les occupants à Onikan,  sur l'île de Lagos, dans le sud de la ville, non loin de... l'ancien siège de  la police. La plupart des attaques ont lieu le matin lorsque les conducteurs se  rendent au travail et se font prendre dans des bouchons, souvent dus au mauvais  état des routes, regrette le porte-parole de la police.
Les attaques de voitures ne sont pas nouvelles à Lagos, mais la suspension  de la publication des statistiques officielles sur la criminalité à Lagos  alimente la psychose.
Les autorités de l'Etat de Lagos ont récemment réagi très vertement à un  article de l'hebdomadaire The Economist dénonçant la criminalité et le chaos  régnant dans les rues de Lagos.
"L'inquiétude monte concernant la sécurité, face aux groupes d'assaillants qui pillent les automobilistes à l'arrêt tandis que la police est absente", écrivait le magazine. Et d’ajouter : "Les experts jugent que cette insécurité est  symptomatique d'un large regain du crime organisé sous la férule d'un nouveau gouvernement régional moins compétent".  "Calomnie", s'est écrié le porte-parole du gouvernement de l'Etat de Lagos Steve Ayorinde, en défendant le bilan en matière de sécurité du nouveau gouverneur Akinwunmi Ambode, qui a succédé en mai à son collègue de parti Babatunde Fashola, nommé au début du mois à la tête d'un super ministère de l'Energie, du Logement et des Travaux publics.
Pour le porte-parole de la police, Joseph Offor, le problème des attaques sur la route est nouveau et résulte d'un problème de congestion du trafic et du mauvais état des axes de circulation. La sécurité a été renforcée dans toute la ville, en particulier dans les zones de bouchons notoires, telle que le Third Mainland Bridge, la voie de  contournement de 11 km qui longe la lagune dans l'est de Lagos. La présence policière, surtout à moto, a été renforcée et des descentes de police sont effectuées dans les zones les plus réputées pour leur taux de criminalité.

Samedi 28 Novembre 2015

Lu 429 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs