Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Laâyoune marche contre les propos de Ban Ki-moon




Après les trois millions de marcheurs de Rabat, plus de 180.000 personnes ont battu le pavé, à Laâyoune mardi 15 mars, pour dénoncer les déclarations du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon au sujet du Maroc et son  Sahara.
Cette marche, organisée à l’initiative des élus, chioukhs, notables des tribus sahraouies, ainsi que les organisations politiques et syndicales et de la société civile, s’est ébranlée du Grand stade  Cheikh Mohamed Laghdaf pour se diriger vers le siège de la Minurso.
C’était l’occasion pour les manifestants de clamer haut et fort leur attachement à la marocanité de nos provinces sahariennes, ainsi que leur « rejet catégorique des déclarations du secrétaire général de l’ONU sur le Sahara marocain ».
Cette marche intervient après que Ban Ki-moon a dénoncé les propos le concernant tenus lors de la Marche de Rabat en feignant d’ignorer que les siens ont blessé tous les Marocains.

Une mobilisation permanente pour défendre notre intégrité territoriale

La marche organisée ce mardi à Laâyoune constitue, à juste titre, une sorte de référendum populaire spontané sur la marocanité du Sahara et sur l'attachement de l'ensemble des habitants de nos provinces sahariennes à l'intégrité  territoriale du Royaume.
Elle est aussi l'expression éloquente du rejet populaire des déclarations irresponsables de Ban Ki-moon  qui sont contradictoires avec sa  qualité de secrétaire général de la plus haute instance internationale et son  devoir de pondération et de neutralité.


Mohamed Salem Lbihi

En marge de cette marche, le président du conseil provincial de Smara, Mohamed Salem Lbihi a relevé que la population des provinces du Sud est sortie lors de cette marche pour exprimer son rejet des propos tenus récemment par Ban Ki-moon, soulignant que la population de ces provinces n'acceptera, en aucun cas, de porter atteinte aux constances de la nation et restera attachée à la marocanité du Sahara jusqu'à la fin des temps.
Le peuple marocain restera uni et mobilisé derrière S.M le Roi Mohammed VI afin de poursuivre la défense de la marocanité du Sahara, a-t-il ajouté.

Sidi Brahim Khia

De son côté, le parlementaire Sidi Brahim Khia, un des chioukhs des tribus sahraouies à Boujdour, a indiqué que le peuple marocain, représenté par ses différentes couleurs politiques, a répondu présent lors de cette marche spontanée pour dénoncer les propos provocateurs du SG de l'ONU, précisant que cette participation massive témoigne de la prise de conscience et de la vigilance de la population sahraouie quant aux manœuvres qui se trament contre l'intégrité territoriale du Royaume et restera mobilisée, en permanence pour la défense de l'intégrité territoriale du Royaume.

Fatima Seida

Même réaction de Fatima Seida, membre du conseil régional de Laâyoune-Sakia Al Hamra, qui a souligné que cette marche constitue un message adressé par la population du Sud, exprimant sa position solide face aux complots et manœuvres qui se trament contre le Maroc et son intégrité territoriale, tout en ajoutant que les Nations unies et les différents conseils de l'ONU doivent en tirer une principale leçon, à savoir que le Maroc ne renoncera pas à un seul pouce du territoire de son Sahara et restera attaché à son intégrité territoriale.

Ahmed Hakouni

La participation massive de la population des provinces du Sud à cette marche traduit concrètement la cohésion de cette population et son unanimité autour de l'intégrité territoriale du Royaume ainsi que son engagement à défendre les constances de la nation, a pour sa part indiqué Ahmed Hakouni, membre du conseil provincial de Tarfaya, notant que les propos de Ban Ki-moon, dépourvus de toute logique et objectivité, allant à l'encontre de la Charte des Nations unies et partageant la position de la partie algérienne et du Polisario, attentent à la crédibilité du secrétariat général de l'ONU.


 

Ahmadou El-Katab
Jeudi 17 Mars 2016

Lu 980 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs