Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Laâyoune : Marche de protestation des parents d'élèves




Laâyoune : Marche de protestation des parents d'élèves
La Fédération des Associations de parents et tuteurs d'élèves de Laâyoune a organisé dernièrement une marche de protestation contre ce qu'ils ont appelé la négligence dont sont victimes les enfants de la part des enseignants.
Cette situation serait due à l'absentéisme qui caractérise les écoles en milieu urbain. Le milieu rural connaît, quant à lui, autant de problèmes sinon plus, à commencer par le refus des enseignants de rejoindre leurs lieux d'affectation.
Pour le président de la Fédération, une année scolaire normale compte environ 34 semaines de cours; or, les enfants ne font même pas la moitié de ce calendrier. Les cours sont perturbés à cause des grèves, de l'absentéisme. De plus, les enseignants imposent des heures de rattrapage à titre privé que les élèves doivent obligatoirement suivre, moyennant paiement; faute de quoi, ils sont évalués et sous-notés de sorte qu’ils risquent d’être recalés.
Ce moyen de chantage est pratiqué par une grande majorité des enseignants au vu et au su de la direction de l'Académie régionale qui n'a jamais levé le petit doigt pour y mettre fin.
Cette direction, responsable des mutations des enseignants, s'acquitterait mal de cette responsabilité, selon le président de la Fédération. Par ailleurs, celui-ci déplore le fait que la région ne compte que 6 inspecteurs de l'enseignement qui, avec cet effectif réduit,  ne peuvent superviser, le grand nombre d'établissements scolaires de la région.
Malgré les dépenses énormes consenties par l'Etat, l'enseignement dans cette région est dans un état déplorable. Le président ajoute  que la plupart des enseignants, quoique fonctionnaires de l'Etat, abandonnent leurs postes de travail pour dispenser des heures supplémentaires au privé dont le personnel est constitué à 80% d'enseignants du public. Cette situation a un double inconvénient. D'abord, tous les parents ne sont pas en mesure de scolariser leurs enfants dans le privé, ensuite les postes que ce secteur aurait pu fournir sont occupés par des enseignants du public empêchant, ainsi, les chercheurs d'emplois de se faire recruter par les différentes écoles privées de la région.
Le président et les membres de la Fédération demandent à la direction de l'Académie régionale de s'acquitter de son devoir, c’est-à-dire garantir aux générations futures un enseignement au-dessus des magouilles et de l’esprit mercantile.

Ahmadou El-Katab
Samedi 8 Mai 2010

Lu 703 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs