Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Laâyoune : Conférence de l’Association des portés disparus au Polisario




Laâyoune : Conférence de l’Association des portés disparus au Polisario
«Il y a 36 ans, les séparatistes du Polisario ont proclamé la naissance de la pseudo-RASD. C’est à l’occasion de cette proclamation et suite au dernier congrès du Polisario qui a consacré les mêmes individus devenus, depuis lors parmi les tortionnaires les plus cruels de la planète, que nous organisons cette conférence à travers laquelle nous voulons démontrer que les liens entre le Trône alaouite et les populations sahraouies n’ont jamais été rompus. Nous voulons, également dénoncer les décisions prises par le Polisario au nom des populations sahraouies. Décisions qui sont caduques, car le Polisario ne représente pas les populations sahraouies originaires du Sahara objet du conflit né, il y a trente-six ans et maintenu par l’Algérie». Telle est la déclaration faite à Libé  par Aguaï Dahi, en marge de la conférence organisée au siège de l’Association qu’il préside.
Les preuves de ce que nous avançons, vous pouvez les percevoir à travers les photos que nous exposons et qui représentent des dahirs séculaires adressés par les différents Rois marocains aux notabilités sahraouies. Vous pouvez, également voir les résistants sahraouis emprisonnés par les Espagnols à Fuerteventura en 1957, pour avoir proclamé la marocanité du Sahara.
Ceux qui ont réélu, dernièrement les membres dirigeants du Polisario sont des Sahraouis, certes mais originaires du Sahara algérien et du nord de la Mauritanie. La plupart d’entre eux ne connaissent du Sahara marocain qui est objet du conflit que le nom.
Les sahraouis qui, en 1957 avaient été incarcérés à Fuerteventura étaient de vrais patriotes qui luttaient pour la libération du Sahara et sa réintégration à la mère-patrie. Ce qui n’est pas le cas des opportunistes qui ne sont Sahraouis que pour obtenir les avantages que leur octroie l’Etat, à savoir villas à Rabat et gros salaires. Pour ceux qui sont au Maroc, pour les autres qui sont à Tindouf, ils se préoccupent de leurs comptes en banque au détriment des populations maintenues malgré elles dans le désert algérien.
Le 28 février, nous allons célébrer le 36ème anniversaire du départ du dernier soldat étranger. C’est un anniversaire qui nous comble de fierté et pour lequel nous présentons tous nos vœux à Sa Majesté le Roi, aux FAR et à tout le peuple marocain. »

A.E.K.
Samedi 3 Mars 2012

Lu 698 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs