Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Laâyoune : Colloque sur la réforme constitutionnelle




Laâyoune : Colloque sur la réforme constitutionnelle
Un colloque sur la réforme constitutionnelle s’est tenu à Laâyoune, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. L’ouverture s’est déroulée en présence du Pr. Abbès El Jirari, du wali de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra,  Khalil Dkhil et de plusieurs élus et représentants du Conseil scientifique supérieur et de la société civile, les  différents intervenants ont souligné le lien de la Beiâa  avec Imarat al Mouminine qui a toujours prévalu dans le Royaume du Maroc. Ils ont insisté sur la nécessité   de défendre la continuité de ce contrat spécifique au Maroc qui définit les liens qui unissent le Roi et le peuple.
Ils ont jeté la lumière sur la corrélation entre le projet d'autonomie des provinces du Sud et la Beiâa, vu que ce projet stipule de maintenir les attributs de souveraineté conférés à l'Etat et les prérogatives du Roi en tant qu'Amir al Mouminine, en symbiose avec la dimension démocratique inspirée des valeurs internationales les plus avancées en matière d'autonomie et de régionalisation avancée.
Les participants à ce colloque, initié par l’Association Fès-Saïss en partenariat avec  le groupe de recherche dans le patrimoine malékite en Occident musulman, de  l’Université Sidi Mohammed ben Abdallah, en coordination avec l’Agence du Sud, la wilaya et les conseils élus de Laâyoune, ont appelé à élever les générations futures sur les valeurs portées par l'institution de Imarat Al Mouminine et à assurer la collecte et l'archivage des documents historiques relatifs à la Béiâa au Maroc.
Ce colloque, qui a connu la participation d'une pléiade de scientifiques, historiens, théologiens, hommes de lettres et de droit, venant d'Arabie Saoudite, de Syrie, d'Espagne, d'Allemagne, de Côte d'Ivoire, de Mauritanie et du Soudan, s'est penché sur l'histoire de la Beiâa au Maroc et son rôle dans l'unité, la préservation de la doctrine malékite et la sécurité du pays.
Les travaux étaient axés, trois jours durant  sur quatre axes, à savoir: "Le système de la Beiâa et la Commanderie des croyants dans la Charia et le droit", "Les origines historiques du système de la Beiâa dans le Royaume du Maroc", "Les spécificités de l'acte d'allégeance au Maroc" et "Le système de la Beiâa et le projet d'autonomie".


A.E.K
Jeudi 28 Avril 2011

Lu 510 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs