Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La ville du Détroit honorée à Paris

Du 25 au 28 septembre




La ville du Détroit honorée à Paris
La ville du Détroit est à l'honneur d'une manifestation culturelle intitulée "Tanger Tanger", qui a été inaugurée, jeudi 25 septembre et qui se poursuit jusqu’au 28 du même mois, à l'espace culturel "La Gaîté Lyrique" à Paris.

Organisé dans le cadre de l'automne marocain à Paris, qui portera sur un ensemble d'expositions et rendez-vous culturels dédiés au Maroc, cet événement  mettra la lumière sur les lieux emblématiques de la cité du Détroit, sur la  vocation de la ville en tant que lieu mythique de rencontre et de création et  sur les performances de plusieurs artistes tangérois.
"Avec l'Occident à portée de vue, Tanger occupe une place à part au Maroc et  son atmosphère indescriptible est une source d'inspiration pour les artistes du  monde entier", notent les organisateurs de cet événement, initié par la ville  de Paris en partenariat avec l'Institut français.

"La rencontre propose de porter des regards croisés entre Tanger et le reste  du monde, mais aussi entre ses mythes et son actualité la plus contemporaine",  affirment les organisateurs, rappelant que la ville du Détroit a été l'objet de  fascination pour William Burroughs, Roland Barthes, Marguerite Yourcenar, Keith  Richards, Jim Jarmush ou encore Jean Genet, qui y ont résidé, travaillé ou  l'ont parcourue pendant une période de leur vie.

Le programme de la manifestation prévoit plusieurs activités, notamment des  expositions des artistes photographes tangérois Abdelmohcine Nakari, Bilal  Touzani, Nora Houguenade et Said Afifi, ainsi qu'une réalisation sonore du  collectif Soundwalk, passé maître dans l'art de collecter et recomposer des  sons du monde entier pour engager le public dans un voyage sonore contemplatif.
 L'événement porte aussi sur des performances musicales de Bachir Attar et son  groupe perpétuant la tradition musicale Jahjouka, qui a séduit, entre autres,  Paul Bowles, Brian Jones, les Rolling Stones, Patti Smith et John Zorn, ainsi  que du rappeur tangérois Sayf El Hak et du groupe de musique gnaouie du maâlem Rida Stitou. 

Vendredi 26 Septembre 2014

Lu 1160 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs