Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La vie secrète de Geneviève de Fontenay fait tomber le masque de GdF




Geneviève de Fontenay semble bien partie pour voler la vedette médiatique à la prochaine Miss France... Après le verdict du procès que lui a intenté Endemol, une interjection d'appel de la part de GdF et un pourvoi en cassation de la part d'Endemol, le tribunal arbitral a rendu son verdict provisoire le 7 novembre dernier. Au programme pour GdF, une interdiction de tenir et de diffuser l'élection Miss Nationale - soit dirigée par elle, soit par personnes interposées - sous une astreinte de 100 000 euros. Malgré cette interdiction, l'incorrigible Geneviève (qui est prête à aller jusqu'à la cour européenne des droits de l'Homme !) a décidé que l'élection aurait quand même lieu... mais sans elle et sous le titre de Miss Prestige National.
Comme si cela ne suffisait pas à faire l'actu, voilà que Geneviève de Fontenay fait désormais l'objet d'une biographie non autorisée signée Amel Brahmi, une journaliste-web du Parisien.
Avec La vie secrète de Geneviève, qui a paru, hier jeudi, aux Éditions du Moment Amel Brahmi se propose "de faire tomber le masque de Geneviève de Fontenay pour découvrir le visage de Geneviève Mulmann", comme le relate l'AFP. Elle évoque dans un extrait publié en avant-première dans les pages du Parisien : "L'ascension de Geneviève de Fontenay dans cet univers impitoyable ne s'est pas faite dans la douceur. Cette gardienne farouche des traditions n'a jamais cessé de transgresser les valeurs qu'elle prône. Loin de jouer les mannequins farouches, Geneviève compte parmi les premières (au milieu des années 50, NDLR) à dévoiler ses jambes pour défiler en lingerie et en maillot de bain." On se souvient notamment de cette photo de GdF en maillot de bain deux pièces que Jean-Pierre Foucault n'avait pas hésité à diffuser, au grand dam de GDF, sur grand écran lors de la soirée de l'élection de Malika Ménard en décembre 2009.
Dans La vie secrète de Geneviève, Amel revient aussi sur la rencontre de la Dame au Chapeau, alors âgée de 20 ans, avec Louis Poirot dit de Fontenay, organisateur de concours de beauté, qui, séduit par cette dernière, encore apprentie esthéticienne, lui proposa de la transformer en "égérie de l'élégance à la française". C'est ici que débute donc la prise de pouvoir des De Fontenay sur le concours Miss France, une prise de pouvoir analysée dans cet ouvrage.
Si elle décrit Geneviève de Fontenay comme une "femme autoritaire et sans scrupule", elle revient malgré tout sur un terrible épisode de la vie de cette dernière : le suicide de son fils aîné Ludovic le 30 mars 1983. Dans les pages du Parisien, l'extrait concernant ce passage fait de la peine : "Dès la fin de l'adolescence, les premiers signes d'une dépression sont apparus. A l'aube de ses trente ans, exactement deux ans et deux semaines après la mort de son père, Ludovic s'est suicidé. Une mère ne se remet jamais de la perte de son enfant. Dans la douleur, Geneviève se durcit. Comme après la mort de Louis son mari, c'est grâce aux paillettes de l'univers des Miss qu'elle parvient à garder la tête hors de l'eau."
Cet ouvrage prétend donc contenir des révélations sur l'enfance, la jeunesse, la vie d'épouse, de mère et les idées politiques de Mme de Fontenay. Un livre à prendre avec des pincettes étant donné que la Dame au chapeau a refusé tout entretien avec la journaliste. D'autre part, rien ne semble vraiment révélateur et inconnu dans ce portrait, Amel Brahmi laisse l'impression d'avoir compilé çà et là des ragots et des petites vérités, qui n'étaient pas vraiment ignorées. C'est aussi un petit livre qui tombe à pic, juste avant les élections de Miss France et celle de GDF.
Heureusement, GdF a la peau dure!

purepeople.com
Vendredi 25 Novembre 2011

Lu 905 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs