Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“La victime” récidiviste




Triste, affligeant, dégoûtant que l’on en soit là. Que les minus cherchent à se métamorphoser de la sorte, à s’improviser en « leaders », faisant fi des Symboles et se moquant éperdument des Valeurs constituant le socle de ce pays qu’ils prétendent servir.
Le populisme à l’état primaire, sauvage et bestial.
Le pire c’est quand l’énergumène en question se proclame militant, voire dirigeant d’un parti politique qui, de par le nom qu’il porte depuis toujours et la légitimité historique qui lui revient, aura su se hisser au-dessus de ces petites créatures. Ces  opportunistes pour qui le parti, et tout le pays avec, ne doivent pas peser face à leurs ambitions démesurées et maladives.
On a bien vu et entendu le gars parler de sa petite personne à la troisième personne.
On l’a bien vu se forcer, pour la circonstance, à se coller un masque d’individu calme et posé avec un semblant de sourire tout aussi affecté et forcé, s’escrimant à vouloir se faire passer pour une victime expiatoire.
Un ange, le gars ! Un crack de la gestion et un symbole de l’intégrité.
A l’entendre parler, Fès n’aurait jamais existé (ou trop peu) avant son triste avènement et sa trop glorieuse conquête. Et comme tout misérable populiste qui se  respecte, il ne recule devant rien pour convaincre du bien–fondé de ses fabuleuses thèses ou anti-thèses. Versets coraniques ou hadiths y passent.
Victime, l’homme au passé obscur, au présent tumultueux et à l’avenir assurément ténébreux ?
Mais que dire alors de tous ces avocats qui disent s’être fait humilier et injurier par lui et qui comptent sur la  Justice pour leur rendre justice ?
Tout comme nos confrères de 2M qui soutiennent avoir été l’objet de la barbarie et de l’ire de ses sbires.
Il vaudrait peut-être mieux s’arrêter à ce niveau et s’abstenir de parler de quelques affaires autrement nauséabondes faites de viol et de cocaïne, surtout qu’il ne serait pas (directement) concerné. C’est vrai qu’on ne peut se porter responsable de quelqu’un de majeur et (en principe) vacciné. Même si l’adage dit : « Qui sème le vent, récolte la tempête ».

Mohamed BENARBIA
Jeudi 28 Mai 2009

Lu 302 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs