Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La valse-hésitation du Maroc face aux réfugiés syriens

Un pas vers les expulsions et un autre vers l’accueil des demandeurs d’asile




La valse-hésitation du Maroc face aux réfugiés syriens
Assistons-nous à un changement de position des autorités marocaines vis-à-vis des Syriens désireux de trouver refuge dans le Royaume ?  Les restrictions entourant leur entrée sont-elles en train d’être levées ? C’est ce que laisse penser la dernière mesure prise par les autorités publiques qui ont autorisé à deux familles syriennes composées de 14 personnes d’accéder avant-hier au territoire national. Selon certaines sources proches du dossier, ces deux familles ont été bien accueillies et ont reçu les premiers soins de la part de l’ONG « Médecins du monde » avant de rejoindre leurs familles déjà installées dans le Royaume.   
S’agit-il d’une décision à titre exceptionnel et purement humanitaire, d’un changement de cap de la part des autorités marocaines ou  d’une mesure improvisée et prise à la hâte ?  
La position marocaine est, en effet, d’autant plus surprenante que les autorités semblent déterminées à lutter contre l’entrée illégale des Syriens sur le territoire national comme en attestent les dernières décisions de reconduite aux frontières de certains d’entre eux. Notamment celles de l’épouse d’un Syrien résidant au Maroc depuis trois ans et de son père qui seraient entrés illégalement au Maroc via la frontière avec l’Algérie, celle de deux familles à qui il a été refusé catégoriquement d’accéder au territoire national ou encore celle des 15 personnes qui ont été refoulées dernièrement vers la Turquie.Pour certains observateurs, cette autorisation de laisser entrer les  deux familles syriennes au Maroc ainsi que celle prise il y a quelques jours concernant la petite Rasha Ayman Koujan issue du mariage d’une Marocaine avec un Syrien, ne sont que des actions circonscrites dans le temps et qui attestent de l’improvisation qui marque le traitement de ce dossier par les autorités marocaines. D’après ces observateurs, notre pays n’a pas été en mesure de mettre en place une politique claire concernant ce sujet. Les ressortissants syriens fuyant la guerre et cherchant refuge au Maroc constituent une vraie préoccupation pour les autorités marocaines qui n’arrivent pas encore à lui trouver une issue. Le Royaume a été longtemps tiraillé entre une fermeté sous-tendue par des considérations politiques et sécuritaires, et une position, plus ou moins, tolérante vis-à-vis de ces Syriens.   Ainsi, si le Maroc a procédé à l’expulsion de certains d’entre deux et interdit à ses ambassades et consulats  à l’étranger de leur délivrer des visas, il a néanmoins toléré le séjour illégal de Syriens sur son territoire, en procédant à la régularisation de la situation administrative de certains d’entre deux. Mieux, les services médicaux de l’hôpital de campagne marocain au camp Zaatari en Jordanie sont venus à la rescousse de 10.970 réfugiés syriens en juillet dernier.
Les observateurs sont unanimes : le Maroc ne sait plus sur quel pied danser vu ses engagements internationaux en tant que signataire de la  Convention de Genève sur les réfugiés et d’autres conventions internationales imposant la défense et le respect des droits des migrants.  Pour eux, seule une politique d’asile transparente et bien définie permettant d’accueillir les demandeurs de protection internationale pendant toute la durée de la procédure d’asile peut résoudre cette équation.

Hassan Bentaleb
Jeudi 7 Août 2014

Lu 3985 fois


1.Posté par ARAZZI le 06/08/2014 19:50
bonjour,
Je trouve scandaleux la non prise charge de ces victimes de guerre 15 pers d'origine de Syrie, pays musulman et croyant a majorité sunnite, ou et la société civile marocaine pour s'indigner soi-disant nous sommes musulman et dieu et son prophète n'on pas accueillie les mecquois a Médine lors de l'hégire islamique?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs